Recherche

En fuite, Oualid Sekkaki nargue la police

© Copyright : DR

26 février 2020 - 13h00 - Monde

Le fugitif Oualid Sekkaki, a tenté, une fois encore, de conduire la police sur une mauvaise piste. Il fait publier une photo de lui sur les réseaux sociaux pour situer l’administration pénitentiaire de Turnhout, en Belgique, sur sa supposée cachette.

Difficile pour les enquêteurs de savoir où se cache l’évadé de Turnhout. Oualid Sekkaki, frère d’Achraf, surnommé le roi de l’évasion, ne rate aucune occasion pour faire un pied de nez à la police. Il conduit les enquêteurs sur de mauvaises pistes.

Après son évasion spectaculaire en décembre 2019, il avait envoyé une carte postale à la prison de Turnhout. "Salutations de Thaïlande", avait-il écrit sur cette carte postale qui accompagnait notamment son badge de prison. L’idée, c’était de faire croire à l’administration pénitentiaire qu’il se trouvait en Asie. Mauvaise piste.

Cette fois-ci, il a fait publier une photo de lui sur les réseaux sociaux. Dans la photo, on voit le Belgo-Marocain profiter du soleil en Amérique du Sud. Selon Het Laatste Nieuws, c’est une vieille photo prise au domaine provincial Halve Maan à Diest, dans le Brabant flamand. Encore une mauvaise piste.

Le 19 décembre dernier, Oualid Sekkaki, 26 ans, et quatre autres détenus, s’étaient évadés de la prison de Turnhout. La police, qui s’était mise à leurs trousses, avait réussi à arrêter trois d’entre eux. Les deux autres, Oualid Sekkaki et Abderrahim Baghat, avaient échappé aux policiers. Baghat sera finalement arrêté au tout début de l’année aux Pays-Bas. Le frère d’Achraf, lui, est toujours en cavale.

Mots clés: Belgique , Pays-Bas

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact