Recherche

Oualid Sekkaki s’est évadé par crainte d’être expulsé au Maroc

Oualid Sekkaki et Abderrahim Baghat

22 décembre 2019 - 10h40 - Monde

Oualid Sekkaki et Abderrahim Baghat, qui ont planifié le plan d’évasion de la prison Turnhout, en Belgique, sont toujours en cavale. Les trois autres prisonniers qui ont voulu profiter de cette opportunité ont été ramenés en prison.

Oualid Sekkaki, le Marocain qui a planifié minutieusement cette évasion, est le frère du roi de l’évasion, Achraf Sekkaki, qui s’était également évadé de la prison de Bruges, en faisant atterrir un hélicoptère dans la cour.

Mais indirectement, cette évasion du grand-frère a profité à son jeune frère, quelques années plus tard. Car les dispositifs mis en place pour renforcer la sécurité après sa fuite ont profité à Oualid Sekkaki et à son complice. Les pylônes placés dans la prison de Turnhout pour empêcher les hélicoptères d’atterrir dans la cour ont crée une sorte d’angle mort, selon Rudy Van De Voorde, directeur de l’administration pénitentiaire. Ceci a permis aux fugitifs de prendre le large en toute discrétion.

Sekkaki, qui purgeait une peine de prison pour une fusillade, fêtait ses 26 ans le jour de l’évasion. A en croire 7sur7.be, le mis en cause, en attente d’une extradition depuis 2 ans vers le Maroc, craint pour sa vie. Son pays d’origine souhaite le poursuivre en justice, car il ferait partie d’un grand gang de trafiquants de drogue, précise–t-on.

Selon son entourage, Sekkaki craint d’être jeté en prison au Maroc dans des circonstances bien moins agréables comme son frère Achraf. De l’avis des experts, les conditions de vie dans les prisons marocaines sont inhumaines : surpopulation, manque d’hygiène, torture et corruption chez les gardiens et sans aucune remise de peine. Pour l’heure, les deux fugitifs sont toujours en cavale.

Mots clés: Belgique , Prison , Ashraf Sekkaki , Arrestation

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact