Recherche

Un papillon disparu depuis des siècles retrouvé près de Chefchaouen

© Copyright : DR

16 avril 2020 - 06h00 - Société

Le papillon, selon certaines croyances, est porteur de bonnes nouvelles. Et lorsqu’il s’agit d’une espèce rare, c’est encore mieux. L’Azuré cordouan, ce papillon connu du Sud espagnol et du Portugal, et dont la présence a été signalée dans la région de Tanger en 1885 par John Henry Leech, a fait son retour au début de mars 2020, près de Chefchaouen.

Selon le journal L’Opinion, "depuis sa découverte au 19ᵉ siècle, personne n’a pu retrouver et décrire avec précision l’Azuré corduan". Même des naturalistes à "l’œil aiguisé et averti, ne cessent de sillonner le royaume pour observer sa faune et sa flore, à la recherche des traces de ce papillon rare". Michel Tarrier est entomologiste et auteur de cette redécouverte. Il raconte que c’est depuis 1990 qu’il cherchait "à remettre la main sur ce petit joyau au Maroc".

"J’avais repéré l’endroit depuis 30 ans ; mais je ne m’y arrêtais pas, car nous autres naturalistes, cherchons d’abord des sites exceptionnels, éloignés, paradisiaques !", raconte Michel Tarrier depuis la région de Tafraout où il est confiné. Il dit avoir recensé 25 espèces de papillons de jour remarquables, certains très rares, dont "le fameux Pseudophilotes panoptes". Selon l’entomologiste, auteur du livre "Paillons au Maroc", l’existence de l’Azuré cordouan avait été non seulement "oubliée", mais "contestée".

Avant Michel Tarrier, de nombreux autres naturalistes s’étaient lancés sur la piste du fameux papillon. C’est le cas de Abdellatif Hermak, un naturaliste marocain qui avait pris une photo du papillon en 2019 dans la région de Bouhachem. Mais il s’agissait du "binôme panoptes et abencerragus" qui est difficile à différencier.

Cette redécouverte "fortuite" vient renforcer le bio patrimoine du Maroc, et par ricochet, du continent africain, souligne l’entomologiste qui explique que les bordures d’autoroutes ainsi que les petites campagnes hébergent souvent "des choses très intéressantes".

Mots clés: Patrimoine , Nature , Chefchaouen

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact