Paris : manifestation contre le projet de loi « séparatisme »

16 février 2021 - 07h30 - Monde - Ecrit par : S.A

Ils étaient près de 200 citoyens à manifester, dimanche 14 février place du Trocadéro à Paris, contre le projet de loi « confortant les principes républicains » qui devrait être voté à l’Assemblée nationale mardi. À l’unisson, ils dénoncent un texte visant à « renforcer les discriminations envers les musulmans ».

Ces citoyens ont répondu à l’appel d’une « Coordination nationale contre la loi sur le séparatisme » rassemblant plusieurs militants des droits de l’Homme et associations telles que l’Union des démocrates musulmans français (UDMF), le Parti des indigènes de la République (PIR), ou encore l’Union juive française pour la paix (UJFP). Les manifestants exigent le retrait du projet de loi « confortant les principes républicains » et « l’abandon » de la charte des principes de l’islam adoptée par des fédérations du Conseil français du culte musulman (CFCM) en janvier.

« Ces deux textes sont liberticides avec pour seul objectif de mettre au pas l’islam et les musulmans de France, en les criminalisant de manière systématique », a dénoncé la Coordination dans un communiqué. Aux yeux des participants, ces textes « manifestent l’intention de renforcer l’autoritarisme de l’État par une nouvelle restriction des droits des musulmans vivant dans ce pays ».

« Aujourd’hui, défendre les musulmans, c’est nous défendre nous. […] La France se prétend patrie des droits de l’Homme, mais il y a partout des discriminations. Nous devons nous unir et lutter contre toutes les formes de discriminations », a déclaré Pierre Stambul, porte-parole de l’Union juive française pour la paix (UJFP). « Nous avons au quotidien une islamisation des débats et, face à cela, il faut y répondre par une réponse politique » pour lutter contre « l’islamophobie politique », a indiqué, pour sa part, Najib Azergui, fondateur de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF), qui veut se lancer dans la course aux régionales.

« Après la présidentielle de 2017, on ne pensait pas que ce gouvernement ferait la politique de Marine Le Pen, en instrumentalisant le terrorisme pour masquer son incompétence à gérer les crises sanitaire, sociale et économique », a-t-il déploré à l’AFP.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Paris - Religion - Islam

Aller plus loin

France : le projet de loi contre le séparatisme franchit l’étape de la première lecture

Les députés français ont largement adopté, mardi 16 février, le projet de loi « confortant le respect des principes de la République ». Le Sénat examinera ce texte qui vise à...

Loi séparatisme : le titre de séjour interdit en cas de rejet des « principes de la République »

Après l’interdiction du port de signes religieux lors des sorties scolaires en France, Les Républicains s’attaquent au titre de séjour accordé aux étrangers. Désormais, la...

France : le «  séparatisme  » désormais considéré comme un délit

Le nouveau délit de «  séparatisme  », l’une des mesures phares du projet de loi «  confortant le respect des principes de la République  », défendu par Emmanuel Macron, a été...

Les trois fédérations du CFCM non encore signataires de la charte s’expliquent

Les trois fédérations musulmanes, membres du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui ont demandé du temps pour signer la « charte des principes pour l’islam de France »...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Maroc : la date de l’Aïd al-Adha 2024 connue

L’Aïd El Adha 2024 est l’une des célébrations les plus importantes pour les musulmans. Quand aura-t-il lieu au Maroc ?

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.

MRE : Du changement pour l’opération Marhaba 2024

Contrairement aux années antérieures, l’opération Marhaba marquant le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc va démarrer deux jours avant la date habituelle. La coïncidence avec l’Aïd al-Adha oblige.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Voici la date de l’Aid al adha en France

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient d’annoncer la date de l’Aïd al-Adha en France. Cette fête intervient le 10ᵉ jour du mois de Dulhijja (12ᵉ mois lunaire).

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...