Espagne : le Parti populaire soutient le Maroc pour mieux critiquer Pedro Sanchez

7 octobre 2021 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Parti populaire (PP) a choisi de s’attaquer constamment au gouvernement de Sánchez et de soutenir le Maroc dans la crise ouverte entre les deux pays après l’entrée sur le sol espagnol de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario.

Il n’y a pratiquement pas un seul jour où le Parti populaire n’adresse des critiques acerbes à l’Exécutif au sujet de l’entrée du leader du Front Polisario en Espagne. De façon claire, le PP veut savoir si Pedro Sanchez est le responsable de l’entrée de Ghali en Espagne, rapporte Publico. Le parti de Pablo Casado a critiqué le gouvernement de Sanchez sur cette entrée « illégale » de Brahim Ghali en Espagne qui a provoqué une grave crise diplomatique avec le Maroc et une crise migratoire inédite survenue en mai avec l’arrivée en masse de migrants dans la ville de Ceuta.

À lire : Le PP veut connaître le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Pour le gouvernement espagnol, l’entrée de Ghali en Espagne a été faite « conformément à la loi » et selon la pratique établie en la matière. L’ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha Ganzalez Laya, a réitéré lundi cette position lors de sa comparution devant le juge Rafael Lasala du tribunal de Saragosse. « Avec cette déclaration de Laya, il est urgent de mettre en place une commission d’enquête parlementaire pour la manifestation de la vérité. Nous voulons savoir qui a donné les instructions pour situer les responsabilités politiques », a déclaré la porte-parole du PP au Congrès, Cuca Gamarra.

À lire : Affaire Ghali : le PP demande une commission d’enquête au Congrès

Concernant la question du Sahara, le PP a toujours soutenu la position de l’ONU et du Front Polisario d’aller à un référendum d’autodétermination. Mieux, des membres du PP au gouvernement avaient entretenu dans le passé des contacts avec les dirigeants du Front Polisario. Par exemple, la ministre des Affaires étrangères, Ana Palacio, avait rencontré en 2003 Mohamed Abdelazziz, le prédécesseur de Ghali à la présidence de la RASD. En 2012, José Manuel García-Margallo a aussi échangé avec des représentants du Polisario.

Sujets associés : Espagne - Polisario - Sahara Occidental - Brahim Ghali

Aller plus loin

Le PP et le PSOE demandent au gouvernement de renforcer ses relations avec le Maroc

Le PP et le PSOE ont, dans une proposition conjointe déposée mardi à la Commission des Affaires étrangères du Congrès, demandé au gouvernement espagnol de promouvoir et de...

Le PP veut connaître le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Le porte-parole du Parti populaire (PP) au Congrès, Cuca Gamarra, a exigé mardi la comparution des ministres Felix Bolaños et José Manuel Albares afin qu’ils révèlent l’identité...

Affaire Ghali : le PP demande une commission d’enquête au Congrès

La porte-parole du Parti populaire (PP) au Congrès, Cuca Gamarra, a annoncé que son groupe parlementaire va déposer une demande de création d’une commission d’enquête en vue de...

Le Parti populaire veut une reprise rapide des relations avec le Maroc

La porte-parole du PP au Congrès, Valentina Martinez, a demandé au gouvernement de Pedro Sanchez de rétablir le plus rapidement possible les relations avec le Maroc, un pays...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Sahara : Israël réaffirme son soutien au Maroc

En visite de travail au Maroc, Gideon Saar, ministre israélien de la justice, a réaffirmé le soutien de son pays à la position du royaume concernant la question du Sahara.

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...