Affaire Ghali : le PP demande une commission d’enquête au Congrès

24 septembre 2021 - 08h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

La porte-parole du Parti populaire (PP) au Congrès, Cuca Gamarra, a annoncé que son groupe parlementaire va déposer une demande de création d’une commission d’enquête en vue de faire la lumière sur l’entrée de Brahim Ghali en Espagne.

Le Parti populaire veut tout savoir sur les conditions de l’entrée en Espagne, en avril dernier, du leader du Front Polisario. C’est pourquoi la formation entend déposer incessamment une demande de création d’une commission d’enquête au Congrès, rapporte RTVE.

À lire : Le PP veut connaître le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Pour la porte-parole du PP au Congrès, Cuca Gamarra, « la réalité est que les instructions sont venues d’en haut », ajoutant que cette commission d’enquête permettra de connaître le responsable de l’entrée de Ghali dans un hôpital de Logroño sous une fausse identité. « Chaque jour, les doutes sur le rôle de la Moncloa et le rôle du gouvernement de La Rioja dans l’affaire Ghali se multiplient », a-t-elle déclaré.

À lire : « Il est impossible pour Ghali d’entrer en Espagne à l’insu du gouvernement »

Le PP a interpellé le gouvernement sur ce dossier après que le juge du tribunal de Saragosse en charge de l’affaire Ghali, Rafael Lasala, a convoqué l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, dont le nom a été cité par Camilo Villarino lors de sa comparution début septembre devant le même juge, à clarifier sa participation dans cette affaire.

Sujets associés : Espagne - Brahim Ghali

Aller plus loin

Affaire Ghali : l’étau se resserre autour de Camilo Villarino

Le juge du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, soupçonne Camilo Villarino, l’ancien directeur de cabinet d’Arancha González Laya, d’avoir caché des informations...

Espagne : le Parti populaire soutient le Maroc pour mieux critiquer Pedro Sanchez

Le Parti populaire (PP) a choisi de s’attaquer constamment au gouvernement de Sánchez et de soutenir le Maroc dans la crise ouverte entre les deux pays après l’entrée sur le sol...

Espagne : le PP dénonce la gestion « catastrophique » du dossier Brahim Ghali

Le Parti Populaire (PP) a dénoncé mercredi, la gestion « catastrophique » du dossier Brahim Ghali par le gouvernement de Pedro Sánchez, et appelé à la démission « immédiate » de...

« Il est impossible pour Ghali d’entrer en Espagne à l’insu du gouvernement »

Interrogé sur le procès qui démarre en septembre au sujet de l’arrivée du leader du Front Polisario en Espagne, le diplomate espagnol Inocencio Arias a déclaré lundi à ’El...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...