Accusé de torture, Brahim Ghali bientôt fixé sur son sort

29 septembre 2021 - 09h40 - Ecrit par : A.S

Le juge de l’Audience nationale, Santiago Pedraz, a annulé la citation à comparaître du dernier témoin dans l’affaire de tortures qu’aurait subies le militant sahraoui Fadel Breica dans les camps de Tindouf dirigés par le leader du Front Polisario, Brahim Ghali. Il rendra son verdict dans les prochains jours.

Le témoin en question, proposé par la défense de Breica, n’a pas pu répondre aux convocations du juge le 29 juin et le 27 juillet derniers, n’ayant pas réussi à obtenir de visa pour quitter le Mali. Constatant son impossibilité à venir témoigner, le juge Pedraz a décidé de clore l’affaire, fait savoir Europa Press. Dans sa plainte, le militant Fadel Breica accuse Brahim Ghali de crimes d’enlèvement, de torture et contre l’humanité qui auraient été commis en 2019 dans les camps de Tindouf. Lors de sa comparution en juin dernier, Breica a certifié qu’il avait été torturé pendant six mois sur ordre de Brahim Ghali.

À lire : Un témoin confirme avoir été torturé sur ordre de Brahim Ghali

En dehors de Breica, l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’homme (ASADEDH) a aussi déposé une plainte contre Ghali et 27 autres personnes pour les mauvais traitements subis par les prisonniers de guerre et les citoyens sahraouis, notamment ceux d’origine espagnole dans les années 70-90. Le juge Pedraz a estimé que les faits sont prescrits parce que le Code pénal de 1973 fixe la responsabilité pénale à 20 ans et a relevé par ailleurs une « insuffisance manifeste » de preuves indiquant que Ghali a participé à la torture présumée. L’ASADEDH a fait appel de la décision du juge Pedraz, insistant sur le fait que Ghali est coupable d’un crime « imprescriptible » de génocide.

Lors de son interrogatoire devant Pedraz le 1ᵉʳ juin dernier, Ghali a nié les faits qui lui sont reprochés. Sa défense a fait valoir qu’en tant que ministre de la Défense de la RASD, il se consacrait « exclusivement » à la guerre contre le Maroc, dénonçant le caractère « politique » des plaintes.

À lire : Affaire Ghali : Arancha González Laya rattrapée par la justice

Brahim Ghali est arrivé en Espagne le 18 avril dans un avion médicalisé en provenance de l’Algérie. Il a été ensuite transféré de la base aérienne de Saragosse dans un hôpital de Logroño où il a été admis sous une fausse identité. Le juge du tribunal de Saragosse, Rafael Lasala, enquête actuellement pour connaître le responsable de l’entrée et de la sortie de Ghali en Espagne. Dans ce cadre, le juge a déjà convoqué l’ancien chef de cabinet de González Laya, Camilo Villarino. Ce dernier a assuré, lors de sa comparution, que l’ancienne ministre des Affaires étrangères était au courant de l’arrivée de Ghali. D’où sa convocation par le juge Lasala.

Tags : Espagne - Droits et Justice - Torture - Brahim Ghali

Aller plus loin

Affaire Ghali : Arancha González Laya rattrapée par la justice

Lors de sa comparution lundi devant le juge Rafael Lasala en charge de l’affaire Ghali, l’ancien chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères, Camilo Villarino, a déclaré...

Affaire Ghali : le juge refuse de considérer les rapports du service de renseignement espagnol

Le juge Santiago Pedraz en charge de l’affaire Ghali à la Haute Cour nationale, a rejeté la demande de la défense du chef du Front Polisario de prendre en compte les deux rapports...

« Il est impossible pour Ghali d’entrer en Espagne à l’insu du gouvernement »

Interrogé sur le procès qui démarre en septembre au sujet de l’arrivée du leader du Front Polisario en Espagne, le diplomate espagnol Inocencio Arias a déclaré lundi à ’El...

Affaire Ghali : l’étau se resserre autour de Camilo Villarino

Le juge du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, soupçonne Camilo Villarino, l’ancien directeur de cabinet d’Arancha González Laya, d’avoir caché des informations au...

Nous vous recommandons

MRE retraités : nouvelles conditions de dédouanement des véhicules

Les autorités marocaines ont assoupli les mesures concernant l’abattement de 90 % sur le dédouanement des voitures importées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) retraités. Toutefois, l’importation des véhicules de plus de cinq ans est toujours...

Drapeau espagnol à l’envers, le Maroc admet une « erreur involontaire de protocole »

Le drapeau espagnol a été placé à l’envers lors de l’iftar organisé jeudi par le roi Mohammed VI en l’honneur de Pedro Sanchez, en visite à Rabat. Une erreur de protocole involontaire, assure-t-on côté...

Message de Royal Air Maroc à ses clients en Turquie

Suite à la prolongation de la suspension des liaisons aériennes par les autorités marocaines jusqu’au 31 décembre, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) programme un vol spécial au départ de la Turquie et à destination du Maroc jeudi 16 décembre...

Voici les plus grandes régions économiques du Maroc

L’analyse des comptes régionaux de l’année 2019 a révélé que la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA), a conservé sa place parmi les régions leaders de la croissance, avec un taux de croissance supérieur à la moyenne...

Maroc : voici le montant de la zakat

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Le Maroc pas concerné par la fermeture de l’espace aérien russe

En réponse aux sanctions européennes, la Russie a décidé de fermer son espace aérien à 36 pays, dont les 27 membres de l’Union européenne. Le Maroc n’est pas concerné par cette mesure.

Sète : souffrance des MRE en attente d’une traversée pour le Maroc

À la gare maritime Orsetti, les conditions d’attente des vacanciers qui devront rallier le Maroc après l’arrivée d’un ferry sont difficiles. Ils sont partagés entre étonnement et colère.

Mariage d’Arnaud Montebourg et Amina Walter

Arnaud Montebourg, candidat à la présidentielle de 2022 en France, se marie ce samedi 2 octobre 2021, avec sa compagne d’origine marocaine, Amina Walter.

Une Marocaine, candidate aux élections municipales à Milan

Sana El Gosairi, une Marocaine résidant en Italie s’est lancée dans la course aux élections municipales à Milan. Celle qui a fait ses premières armes en politique au sein du Rassemblement national des indépendants (RNI) et vit dans ce pays européen depuis...

Le Maroc se dirige-t-il vers un nouveau confinement ?

Le Maroc s’achemine-t-il vers le retour du télétravail, le couvre-feu à longue durée, l’interdiction de manifestations et même de déplacement ? Une hypothèse inévitable au regard de l’évolution du Covid-19 et de ses variants qui fait craindre une véritable...