Affaire Ghali : l’étau se resserre autour de Camilo Villarino

30 août 2021 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le juge du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, soupçonne Camilo Villarino, l’ancien directeur de cabinet d’Arancha González Laya, d’avoir caché des informations au deuxième chef d’état-major général de l’Air, Francisco Javier Fernández Sánchez, pour faciliter l’entrée en Espagne de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, sans contrôle douanier.

Après avoir analysé les messages WhatsApp échangés entre Villarino et le commandement militaire, le juge Lasala a conclu que le lieutenant général ne connaissait pas l’identité du chef du Front Polisario lorsqu’il a atterri à la base de Saragosse dans un avion médicalisé en provenance d’Algérie, indiqué des sources judiciaires consultées par OKDIARIO.

À lire : Affaire Ghali : l’ancien chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères devant la justice

Camilo Villarino fait l’objet d’une enquête pour avoir prétendument mis en œuvre le plan visant à faire entrer Brahim Ghali en Espagne et dans un hôpital de Logroño sous une fausse identité. Villarino a avoué, dans une réponse au juge, avoir contacté « le deuxième chef d’état-major général de l’Air, Francisco Javier Fernández Sánchez », afin qu’il ne soumette pas Ghali et sa suite aux « procédures douanières ou d’immigration ».

Le 13 septembre prochain, le juge va auditionner le général de l’armée. À l’occasion, il cherchera à savoir si le ministère des Affaires étrangères a induit en erreur un membre du ministère de la Défense et provoqué une grave crise entre le Maroc et l’Espagne.

Ghali a atterri le 18 avril à la base militaire de Saragosse et a été ensuite admis à l’hôpital San Pedro de Logroño, sous une fausse identité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Brahim Ghali

Aller plus loin

Affaire Ghali : l’ancien chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères devant la justice

Le président du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, a décidé de citer à comparaître le diplomate Camilo Villarino, l’ancien chef de cabinet du ministère espagnol...

Espagne : la justice s’intéresse au fils de Brahim Ghali

Le juge du tribunal de Saragosse, Rafael Lasala, en charge de l’affaire Ghali en Espagne, vient d’ouvrir une enquête sur les conditions d’obtention d’un titre de séjour par...

Affaire Ghali : le PP demande une commission d’enquête au Congrès

La porte-parole du Parti populaire (PP) au Congrès, Cuca Gamarra, a annoncé que son groupe parlementaire va déposer une demande de création d’une commission d’enquête en vue de...

Un juge cherche désespérément le responsable de l’entrée de Brahim Ghali en Espagne

Un juge a demandé aux autorités de l’armée de l’air à Saragosse de lui révéler l’instance qui a autorisé l’atterrissage de l’avion qui a transporté le leader du Polisario,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.