La pastèque marocaine est de bonne qualité

3 juillet 2021 - 08h40 - Ecrit par : J.K

Depuis quelque mois, la pastèque marocaine fait l’objet d’une campagne de dénigrement, notamment en Europe, poussant le ministère de l’Agriculture à assurer sur la qualité de ce fruit très consommé par les Marocains et très prisé à l’étranger.

La pastèque produite au Maroc et commercialisée sur le marché répond aux normes de sécurité sanitaire des aliments. Ainsi, les informations qui circulent concernant ce fruit sont complètement fausses, a expliqué le ministre en se basant sur les diverses analyses réalisées par l’Office national de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA), dans le cadre du plan de surveillance et de contrôle de la pastèque durant la campagne en cours (année 2021).

A lire : Europe : la pastèque marocaine supplante celle d’Almeria

Ces analyses ont montré que la pastèque ne contient aucun contaminant, surtout les résidus des pesticides, des métaux lourds (plomb et cadmium) et des bactéries (salmonelles et coliformes). De plus, les rumeurs affirment une baisse des exportations à cause de la qualité du produit. Mais, le 20 juin 2021, un tonnage de 218 000 tonnes de pastèques a été exporté pour le compte de la campagne, soit l’équivalent du tonnage exporté l’année dernière. « Ces exportations ont été destinées principalement aux pays de l’Union européenne. Par ailleurs, le système européen de surveillance n’a signalé aucune non-conformité sur la pastèque marocaine exportée durant les 5 dernières années », a souligné le ministère.

A lire : Espagne : 81 % des pastèques importées sont marocaines

Pour information, chaque année, l’ONSSA met en place des plans de surveillance et de contrôle des fruits et légumes, même la pastèque, pour identifier la présence de résidus de pesticides dans ces produits au niveau des exploitations agricoles, des marchés de gros, des grandes et moyennes surfaces et des stations de conditionnement. De plus les semences importées sont soumises à un contrôle technique et phytosanitaire systématique aux frontières pour vérifier leur conformité aux normes et aux spécifications en vigueur au niveau national avant leur mise sur le marché. D’ailleurs, « toutes les variétés végétales (y compris les semences) destinées à la commercialisation au niveau national sont préalablement inscrites au catalogue officiel national des variétés cultivables au Maroc, après avoir rempli toutes les conditions nécessaires », a conclu le ministère.

Tags : Union européenne - Agriculture - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Aller plus loin

Europe : la pastèque marocaine supplante celle d’Almeria

En 2020, la pastèque marocaine a supplanté le produit d’Almeria sur les marchés français et néerlandais. C’est ce qu’indiquent les données élaborées par Hortoinfo à partir des...

Maroc : les semences de pastèque ne sont pas génétiquement modifiées

Les semences végétales utilisées au Maroc dans la culture des pastèques ne sont pas génétiquement modifiées. C’est l’assurance donnée par les autorités de la Sécurité Sanitaire des...

Maroc : les producteurs et vendeurs dénoncent la baisse du prix de la pastèque

Les producteurs et les vendeurs de pastèque au Maroc ont du mal à écouler leurs marchandises. Les récentes publications sur les réseaux sociaux faisant état d’anomalies diverses...

Espagne : 81 % des pastèques importées sont marocaines

Selon une étude menée par l’organisation COAG avant le lancement de la campagne agricole en Espagne, 81 % des pastèques importées sont marocaines. Pour l’organisation, la...

Nous vous recommandons

Première apparition post-Covid de Mohammed VI à Paris (vidéo)

Testé positif au Covid-19 depuis la mi-juin, le roi Mohammed VI a fait sa première apparition publique à Paris où il est en vacances.

A Kénitra, on a entendu la voix d’une personne enterrée depuis une semaine

Une rumeur a enflé autour de la mort d’un individu enterré il y a quelques jours dans un cimetière à Kénitra et qui serait revenu à la vie. Une enquête a été ouverte.

Maroc : retour du couvre-feu

Les Marocains doivent s’armer davantage de patience pour faire face à la série de mesures que compte prendre le gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Ainsi à compter du 23 juillet, de 23h à 4h30,...

Le Maroc parmi les pays plus sûrs du monde

Le Maroc est classé parmi les 30 pays les plus sûrs du monde, en raison de sa bonne résilience et de sa gestion efficace du Covid-19.

Carburants au Maroc : les prix repartent à la hausse

En baisse depuis quelques semaines, les prix à la pompe repartent à la hausse et se rapprochent des 15 DH le litre.

L’Algérie en perte de vitesse, le Maroc affirme son attractivité

Alors que l’Algérie verse dans des attaques verbales et accusations contre sa sécurité nationale, baigne dans une instabilité politique, rompt ses relations diplomatiques avec son voisin de l’Ouest, le Maroc s’évertue à attirer les investisseurs étrangers,...

Voici les photos des « Metal Shark » cédés par les USA au Maroc

Deux bateaux d’interception de type « Metal Shark », d’une longueur de 11 mètres, ont été remis jeudi dernier par les États-Unis à la Marine royale marocaine.

Maroc : le fisc aux trousses des agriculteurs

Le gouvernement a décidé de traquer les agriculteurs qui ne paient leurs taxes, afin de lutter contre les évasions fiscales dans le secteur agricole.

Air France renforce son programme de vols avec le Maroc

Air France a décidé de renforcer son programme de vols pour « faciliter le retour de ses clients » avant la fermeture des frontières aériennes marocaines.

TUI annule ses vols vers Marrakech et Agadir

L’agence de voyage et de tourisme, TUI, a annoncé l’annulation de ses vols vers Marrakech et Agadir, après la suspension des vols depuis le Maroc.