Recherche

La pastèque marocaine est de bonne qualité

© Copyright : DR

3 juillet 2021 - 08h40 - Economie - Par: J.K

Depuis quelque mois, la pastèque marocaine fait l’objet d’une campagne de dénigrement, notamment en Europe, poussant le ministère de l’Agriculture à assurer sur la qualité de ce fruit très consommé par les Marocains et très prisé à l’étranger.

La pastèque produite au Maroc et commercialisée sur le marché répond aux normes de sécurité sanitaire des aliments. Ainsi, les informations qui circulent concernant ce fruit sont complètement fausses, a expliqué le ministre en se basant sur les diverses analyses réalisées par l’Office national de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA), dans le cadre du plan de surveillance et de contrôle de la pastèque durant la campagne en cours (année 2021).

A lire : Europe : la pastèque marocaine supplante celle d’Almeria

Ces analyses ont montré que la pastèque ne contient aucun contaminant, surtout les résidus des pesticides, des métaux lourds (plomb et cadmium) et des bactéries (salmonelles et coliformes). De plus, les rumeurs affirment une baisse des exportations à cause de la qualité du produit. Mais, le 20 juin 2021, un tonnage de 218 000 tonnes de pastèques a été exporté pour le compte de la campagne, soit l’équivalent du tonnage exporté l’année dernière. « Ces exportations ont été destinées principalement aux pays de l’Union européenne. Par ailleurs, le système européen de surveillance n’a signalé aucune non-conformité sur la pastèque marocaine exportée durant les 5 dernières années », a souligné le ministère.

A lire : Espagne : 81 % des pastèques importées sont marocaines

Pour information, chaque année, l’ONSSA met en place des plans de surveillance et de contrôle des fruits et légumes, même la pastèque, pour identifier la présence de résidus de pesticides dans ces produits au niveau des exploitations agricoles, des marchés de gros, des grandes et moyennes surfaces et des stations de conditionnement. De plus les semences importées sont soumises à un contrôle technique et phytosanitaire systématique aux frontières pour vérifier leur conformité aux normes et aux spécifications en vigueur au niveau national avant leur mise sur le marché. D’ailleurs, « toutes les variétés végétales (y compris les semences) destinées à la commercialisation au niveau national sont préalablement inscrites au catalogue officiel national des variétés cultivables au Maroc, après avoir rempli toutes les conditions nécessaires », a conclu le ministère.

Mots clés: Agriculture , Union européenne , Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact