Réaction d’un acteur culturel algérien à la dispute autour de la paternité du raï

22 avril 2021 - 12h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Le Maroc et l’Algérie continuent de se disputer la paternité du raï. Nasreddine Touil, membre de l’association Art-culture et protection du patrimoine musical oranais (ACPPMO) affirme que « le monde entier sait que le raï est algérien ».

« Le raï ne peut pas être marocain. Le monde entier sait que le raï est algérien », a déclaré à TSA Algérie Nasreddine Touil. Cette musique populaire fait également l’objet de dispute entre Oran et Sidi Bel Abbès. Nasreddine déplore une rivalité «  inutile  » algéro-algérienne qui peut profiter au voisin de l’Ouest. Il a rappelé qu’en 2008, le festival annuel avait pris ses quartiers à Bel Abbès. À l’époque, le Maroc avait lancé son propre festival international de la musique raï.

« C’est louche », suspecte Nasreddine Touil. Son regret, dira-t-il, c’est que cet événement soit réduit à un simple spectacle. « Le festival de Sid Bel Abbès, ce sont des soirées. À Oran, nous avions l’habitude d’organiser des journées d’études et des séminaires sur la chanson raï avec une forte présence de la presse, etc. À Sid Bel Abbès, c’est du spectacle », fustige cet ancien commissaire du festival de la musique raï d’Oran du début des années 1990 jusqu’en 2005.

Afin d’affirmer l’origine algérienne du raï, l’ACPPMO entend organiser de journées avec la participation de chercheurs du Centre de recherche anthropologie sociale et culturelle (Crasc) d’Oran. En parallèle, le festival du raï sera organisé. « Un grand colloque international qui verra la participation de grands chercheurs. De cette façon, on documente la véritable histoire du raï », a-t-il dit, ajoutant qu’avec le concours des journalistes, des écrivains et des chercheurs comme l’universitaire Hadj Meliani un livre sera consacré au raï.

« Beaucoup de gens ont travaillé sur la musique raï. Avec leur concours, nous ferons en sorte de publier un livre sur la base duquel, demain, des journalistes étrangers pourront travailler », projette Nasreddine Touil.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Algérie

Aller plus loin

Le président algérien ne veut pas d’entreprises marocaines

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a laissé éclater sa colère après avoir appris que l’opérateur téléphonique Djezzy, la Compagnie algérienne d’assurance et de...

Le Maroc reçoit le certificat d’inscription du couscous sur la liste du patrimoine de l’UNESCO

L’ambassadeur du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Samir Addahre a officiellement reçu, mercredi 18 février,...

Algérie : la diffusion d’une série plagiée de deux séries marocaines suspendue

En Algérie, la diffusion de la série «  Boussendouk  » a été suspendue après que la chaîne Al Fadjer TV a découvert qu’elle a été plagiée de deux séries marocaines.

L’Algérie et le Maroc se disputent la paternité du raï

La paternité du raï fait l’objet de dispute entre l’Algérie et le Maroc. Chaque pays se bat pour inscrire ce genre musical populaire au patrimoine immatériel mondial de l’Unesco.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’artiste Jaouad Alloul évoque son homosexualité et ses extravagances

Dans une interview, Jaouad Alloul, artiste pluridisciplinaire et entrepreneur créatif autodidacte d’origine marocaine, s’est livré comme jamais sur son nouvel album, sa crise conjugale et son rêve.

Manal Benchlikha sous le feu des critiques

La chanteuse marocaine Manal Benchlikha est critiquée pour ses propos envers ses collègues qu’elle accuse de l’imiter dans l’espoir d’obtenir le succès que rencontrent ses dernières œuvres musicales, publiées sur YouTube.

Abdelaziz Stati : sa fille Ely menace de révéler des secrets compromettants

Les relations entre le chanteur populaire Abdelaziz Stati et sa fille, la rappeuse Ilham El Arbaoui, alias Ely, sont dégradées au point que celle-ci menace de faire des révélations compromettantes sur son père.

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Saad Lamjarred sanctionné par Youtube ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred explique les raisons qui seraient derrière la baisse inquiétante du nombre de vues de ses chansons sur la plateforme YouTube.

Khtek, rappeuse marocaine, se confie sur sa maladie

Dans une interview, la rappeuse marocaine Khtek, de son vrai nom Houda Abouz, se confie sur sa bipolarité. La musique lui sert de thérapie, mais aussi de canal de sensibilisation.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.