Recherche

Patrick Bruel et les massages coquins au Maroc

© Copyright : DR

25 septembre 2019 - 07h40 - Société

Déjà visé par une enquête ouverte en août pour une affaire d’exhibition sexuelle et de harcèlement sexuel présumés, le chanteur français, Patrick Bruel, fait l’objet de deux nouveaux témoignages à charge.

En août dernier, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet suite aux déclarations devant la justice d’une jeune esthéticienne d’Ajaccio, qui accusait le chanteur d’avoir eu des gestes déplacés lors d’un massage réalisé avant un concert, rapporte le site 7sur7.be. Celui-ci a même été entendu par la police en septembre, au motif d’exhibition sexuelle et de harcèlement sexuel présumés.

Aujourd’hui, ce sont deux autres femmes qui ont contacté la justice, accusant l’interprète de "Qui la droit" d’avoir tenté d’obtenir des faveurs sexuelles au cours d’un massage.

Dans le premier cas, le chanteur aurait refusé d’enfiler un sous-vêtement jetable au cours d’une séance de massage dans un hôtel de Cannes en 2008, affirme la première esthéticienne.

A l’en croire, Patrick lui aurait ensuite réclamé une caresse sexuelle alors qu’il était nu, soulignant qu’il obtenait régulièrement ce genre de faveur dans des hôtels au Maroc. Mieux, il se serait ensuite montré “insistant voire intimidant” et aurait tenté de saisir la plaignante par la taille, relate la même source.

Le quotidien français le Parisien qui a pu consulter une lettre des deux victimes présumées, transmise au Parquet d’Ajaccio, a contacté les avocats du chanteur. Mais, jouant la carte de la prudence, ceux-ci ont souligné n’avoir "pas eu connaissance du contenu de ces témoignages". Mieux, affirment-ils, "le chanteur n’avait pas été interrogé sur ces allégations".

Ils s’en remettent à l’enquête qui, à les croire, permettrait de démontrer que les faits “ne correspondent pas à la réalité”, rendant ainsi justice à leur client.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact