Patrimoine culturel : Rachida Dati soutient le Maroc contre l’Algérie

22 mai 2024 - 19h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Alors que les frictions se multiplient entre les Marocains et les Algériens sur le caftan et le zellige, Rachida Dati, ministre française de la Culture, apporte son soutien au Maroc et plaide pour la promotion, la reconnaissance et la préservation du patrimoine et du savoir-faire marocains.

« Le Maroc s’est toujours adapté à son temps, il y a beaucoup de foisonnement, beaucoup de création, beaucoup de créativité », a-t-elle affirmé samedi dernier en marge de sa visite au pavillon marocain au Festival de Cannes et de sa rencontre avec son homologue marocain Mohamed Mehdi Bensaid avec lequel elle a signé un accord de coopération dans la production cinématographique. Elle a tenu à préciser qu’elle-même appartient à une famille marocaine « qui ne sait ni lire ni écrire, mais qui est créative » et qu’elle a des cousines qui excellent dans la broderie marocaine.

À lire :Patrimoine : l’Algérie tente de dribbler le Maroc

La ministre française d’origine marocaine (et algérienne aussi !) expliquera que la broderie marocaine est « un patrimoine immatériel » et se sent investie d’un « combat » avec son homologue marocain, celui de « faire reconnaître ce patrimoine marocain ». Elle cite notamment le caftan et le zellige dont le Maroc et l’Algérie se disputent la paternité. « L’artisanat, le savoir-faire, l’habillement, le caftan, la broderie, le zellige, tous ces sujets-là c’est important pour le Maroc mais c’est important aussi pour la France, parce qu’aujourd’hui, on en bénéficie aussi en France. Donc, il faut faire reconnaître ce patrimoine et le protéger », a-t-elle plaidé.

À lire :À Paris, une couturière algérienne menacée à cause du caftan marocain

Suite à l’introduction d’un dossier déposé par l’Algérie à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) en vue de la reconnaissance de vêtements traditionnels algériens, dont le caftan marocain, le ministère marocain de la Jeunesse, de la culture et de la communication a déposé une plainte auprès de la même organisation contre son voisin. Le Maroc demande le retrait de l’image de son caftan du dossier algérien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rachida Dati - France - Patrimoine - Artisanat marocain

Aller plus loin

Patrimoine : l’Algérie tente de dribbler le Maroc

L’Algérie et le Maroc ne cessent de se disputer la paternité de plats culinaires, de costumes traditionnels, des bijoux, des ornements architecturaux, ainsi que des genres...

À Paris, une couturière algérienne menacée à cause du caftan marocain

Une couturière algérienne exposant à la foire de Paris Porte de Versailles (1ᵉʳ – 12 mai) affirme avoir reçu des menaces de la part de Marocains résidant en France à cause des...

L’appel d’Abdelilah Benkirane aux dirigeants algériens

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement, invite l’Algérie à accepter la main tendue du roi Mohammed VI, et appelle par ailleurs les...

Caftan : le Maroc dépose une plainte contre l’Algérie à l’UNESCO

Le Maroc vient de déposer auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) une plainte contre l’Algérie qui veut s’approprier le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rachida Dati virée de « LR » après sa nomination au ministère de la Culture

Le président français, Emmanuel Macron, a nommé ce jeudi Rachida Dati, figure de la droite et ancienne ministre de la Justice, comme nouvelle ministre de la Culture.

Artisanat marocain : record des exportations en 2022

La bonne dynamique des exportations de l’artisanat marocain constatée depuis le début de l’année se confirme. À fin 2022, les recettes du secteur devront atteindre un milliard de dirhams, soit une croissance de 15% par rapport à 2021. Un record.