20 février : un vent de révolte souffle chez le patronat marocain

27 février 2011 - 11h45 - Ecrit par : Jalil Laaboudi

Mohamed Horani, le président de la Confédération Générale des entreprises du Maroc (CGEM), a appelé mercredi les patrons marocains à créer de l’emploi, rappelant à ce propos que 80% des revendications lors des manifestations du 20 février sont sociales.

Horani, qui estime que les temps sont difficiles au Maroc, a insisté dans le cadre d’une réunion organisée au siège du patronat en présence de membres et anciens présidents de la CGEM, qu’il était temps de passer à la vitesse supérieure dans la prise de décisions et l’application des stratégies sectorielles, pour revitaliser le marché de l’emploi du Royaume.

L’ex président de la CGEM, Moulay Hafid Elalamy, qui aurait surpris la présence par son intervention, tout au moins révolutionnaire, a souligné dans son allocution que les patrons marocains devraient adopter une approche responsable et solidaire, en payant leurs impôts pour donner à l’État les moyens de faire sa politique.

L’intervention la plus remarquée aura été celle de Miloud Chaâbi, le président du groupe Ynna Holding. L’homme connu pour ses sorties virulentes, a rappelé que les principales revendications de la marche du 20 février à laquelle il a participé à Rabat, étaient de mettre fin à la corruption, la répartition de la richesse et l’indépendance de la justice, autant de facteurs qui plombent l’évolution du Royaume, estime-t-il.

Chaâbi a également rappelé aux hommes d’affaires marocains qu’il était possible d’être riche, sans voler l’argent de l’État et du peuple et appelé à cette occasion la monarchie à prendre en main le train des réformes, car les partis politiques et les syndicats n’ont malheureusement plus aucun rôle à jouer.

Pour rappel, la CGEM, avait annoncé sa vision de la stratégie économique du Royaume, qui indique que le Maroc devrait atteindre une croissance économique moyenne de 6,5%, pour la création de 2,5 millions d’emplois au cours de la prochaine décennie.

Tags : Manifestation - Ynna Holding - Emploi - Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) - Moulay Hafid Elalamy - Miloud Chaâbi - Chômage - Mouvement du 20 février

Nous vous recommandons

Voici le classement du passeport marocain

Le passeport marocain occupe la 2ᵉ place en Afrique du Nord et le 82ᵉ rang au niveau mondial, selon le dernier classement de Henley & Partners.

Maroc : quelles sont les voitures les plus vendues depuis le début de l’année ?

Alors que la crise des semi-conducteurs perturbe la production des véhicules un peu partout dans le monde, les ventes des voitures neuves au Maroc se sont poursuivies durant le mois de septembre avec des immatriculations particulièrement élevées....

Le Maroc « renonce » à Ceuta et Melilla pour le Sahara

L’Espagne a annoncé vendredi son soutien au plan d’autonomie du Sahara proposé par le Maroc. En retour, le royaume s’est engagé à respecter « l’intégrité territoriale » de l’Espagne, ce qui signifie qu’il renonce à ses envies annexionnistes sur Ceuta, Melilla et...

Nordin Amrabat regrette ses propos sur Vahid Halilhodzic

Après la qualification des Lions de l’Atlas au Mondial 2022 au Qatar, l’ancien international marocain Nordin Amrabat a changé d’avis sur le sélectionneur de l’équipe du Maroc Vahid Halilhodzic qu’il avait invité à changer de comportement ou à partir à deux...

Honeywell s’installe à Casablanca et investit 100 millions de DH

Onze ans après avoir ouvert deux PME spécialisées dans la fabrication de chaussures de sécurité et les gants de protection en textile et en cuir, l’Américain Honeywell renforce sa présence au Maroc, à travers l’installation d’une usine spécialisée dans...

L’Espagne ne veut pas « faussement mettre fin à la crise » avec le Maroc

La crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc, ouverte depuis avril avec l’accueil de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario, dans un hôpital de Logroño, n’est pas près de connaître son épilogue. Pour le moment, aucune rencontre n’est prévue entre le...

Espionnage : la France va-t-elle demander des éclaircissements au Maroc ?

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement français, a réagi à l’enquête du consortium international, Forbidden Stories révélant que le Maroc a mis sous surveillance des journalistes français à l’aide du logiciel israélien Pegasus. La France pourrait demander...

Le Maroc refoule des MRE à Sebta

Plusieurs familles de Marocains résidant en Europe ont été bloquées à la frontière de Tarajal par les autorités marocaines pour non-respect des exigences sanitaires liées au Covid-19. Elles ont été invitées à retourner en Espagne, provoquant un embouteillage...

Rabat : un policier arrêté pour vol

Un gardien de la paix en service à Rabat fait actuellement l’objet d’une enquête pour son implication présumée dans une affaire de vol.

Les MRE doivent prendre les billets retour à l’avance

Tanger Med a informé les MRE que dans le cadre de la phase retour de l’opération Marhaba 2022, ils devront se munir, avant de se rendre au port, d’un billet de retour délivré par leur compagnie maritime, précisant une date et heure de voyage...