Pays-Bas : des Marocains ne veulent plus de la nationalité marocaine

24 septembre 2019 - 17h00 - Ecrit par : A.S

Aux Pays-Bas, un groupe de maroco-néerlandais fait polémique en affirmant que la nationalité marocaine est inextricablement liée à la peur et au manque de liberté. Exaspérés, disent-ils, par la situation pénible que leur fait vivre leur pays en terre étrangère, ils appellent le gouvernement néerlandais et la société civile à les soutenir dans leur lutte pour l’abolition de la double nationalité.

Des maroco-néerlandais disent ne plus vouloir la nationalité marocaine. Dans un Manifeste, ceux-ci ont d’ailleurs clairement signifié qu’ils ne l’ont pas choisie.

Le député du parti D66, Jan Paternotte a fait savoir sur Twitter qu’il allait demander au gouvernement d’aider les Néerlandais marocains et turcs à renoncer à leur (seconde) nationalité.

En réalité, pour ces maroco-néerlandais, la nationalité marocaine est inextricablement liée à la peur et à un manque de liberté. Il y a 50 ans, les Pays-Bas ont signé un traité avec le Maroc visant à faire venir des ouvriers marocains. Après toutes ces années, "Maroc ne lâche toujours pas ces travailleurs migrants", disent les signataires du Manifeste. Ils ajoutent que "le Maroc a créé une série d’institutions pour espionner, intimider, séduire, recruter et corrompre les Marocains aux Pays-Bas".

Dès lors, les Néerlandais de nationalité marocaine ne se sentent pas libres de dénoncer des violations des droits de l’homme au Maroc, telles que le traitement réservé aux militants et le désavantage des habitants des montagnes du Rif.

Pour sa part, le Maroc estime qu’il ne lui incombe pas de rendre compte du traitement réservé à ses ressortissants, pas même aux Pays-Bas. Il en résulte que près de 400.000 Marocains aux Pays-Bas sont soumis aux ingérences, contrôle et lois du Maroc, soutient le Manifeste.

"Qu’il s’agisse de la naissance, des noms, du mariage, du divorce, des voyages, de l’orientation sexuelle, de la religion, de la laïcité, de la mort et du respect, nous tenons compte des lois et des sanctions marocaines", dénoncent-ils.

Le Manifeste a été signé par douze Néerlandais d’origine marocaine. Cela peut sembler peu mais d’après l’un des signataires, de nombreux maroco-néerlandais souhaitent renoncer à leur nationalité marocaine mais ont peur de le dire à voix haute.

Depuis 2014 le gouvernement néerlandais n’enregistre plus la deuxième nationalité de ses citoyens. Cependant, la double nationalité n’a pas disparu, le droit marocain étant le même.

Dans leur combat, les rédacteurs du Manifeste espèrent inverser la tendance. Le sujet sera au centre du débat prévu ce mardi soir à Amsterdam, concernant l’influence du Maroc sur les ressortissants néerlandais à double nationalité.

Tags : Pays-Bas - Nationalité marocaine

Aller plus loin

L’Espagne demande aux Marocains de renoncer à leur nationalité marocaine

Plusieurs Espagnols d’origine marocaine résidant à Londres rencontrent des difficultés pour renouveler leurs passeports. Le consulat espagnol à Londres leur demande un document...

Nous vous recommandons

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,36 % face à l’euro et s’est dépréciée de 1,86 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 24 février au 2 mars 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Des révélations sur le rapprochement Maroc-Israël

Ram Ben Barak, ex-n°2 du Mossad, également président de la Commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset a fait des révélations sur la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël en marge de la visite historique du...

Où le roi Mohammed VI passera-t-il ses vacances d’été ?

Dans quelques jours, les vacances estivales. Le roi Mohammed VI compte les passer dans une province du Nord du Maroc.

Canada : deux sœurs musulmanes victimes d’une violente attaque raciste

Un homme d’environ 50 ans a attaqué deux sœurs d’une vingtaine d’années portant le voile islamique à Saint-Albert, dans la province d’Alberta, le 23 juin dernier. La police n’a pas, pour l’instant, réussi à l’interpeller. Le suspect est toujours en cavale, et...

« L’Algérie perçoit le Maroc comme un potentiel ennemi »

Luis Martinez, chercheur et spécialiste du Maghreb, par ailleurs directeur de recherche au CERI-Sciences Po affirme que « l’Algérie ne perçoit plus le Maroc comme un rival, mais comme un potentiel ennemi » et que la décision d’Alger de rompre ses relations...

Les bouteilles de gaz marocaines font des dégâts à Sebta

Les pompiers de Ceuta continuent d’alerter sur les risques d’explosion des bonbonnes de gaz marocaines, abandonnées dans les rues, les décharges clandestines et les conteneurs de la ville depuis la fermeture des frontières pour raison de crise...

Le Luxembourg autorise les Marocains sur son territoire

Les citoyens marocains désireux de se rendre au Luxembourg peuvent effectuer leur voyage par voie aérienne, à condition de détenir un certificat prouvant un schéma vaccinal complet qui est considéré comme équivalent. Telle est la décision prise par les...

Maroc : comment expliquer la forte hausse du prix de la tomate ?

À l’instar d’autres produits alimentaires, les prix des tomates ont fortement augmenté, suscitant la colère des consommateurs à quelques jours du ramadan.

Le vol d’électricité coûte très cher à l’ONEE

Face aux actes de vandalisme des équipements électriques et de vol d’électricité, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) veut renforcer son dispositif à travers une série de mesures.

Propos islamophobes : le directeur de cabinet du maire de Saint-Denis démis de ses fonctions

Frédéric Bonnot actuel directeur de cabinet du maire de Saint-Denis sera officiellement démis de ses fonctions ce mardi 31 août. Il avait qualifié en privé une assesseure voilée d’un bureau de vote à Saint-Denis de « chauve-souris...