Peine capitale pour le meurtre de trois membres de sa famille

9 mars 2021 - 23h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Meknès a condamné à la peine capitale un sexagénaire, repris de justice pour le meurtre de ses deux sœurs et de son neveu.

Le mobile du crime commis en 2020 serait pécuniaire en raison de la somme d’argent retrouvée dans les poches du mis en cause par les enquêteurs lors de son interpellation. Ce montant a été retiré du compte de l’une des victimes grâce à sa carte bancaire. Ses deux sœurs, septuagénaire et cinquantenaire et son neveu de 22 ans portaient des traces de violences sur leurs corps, rapporte Aujourd’hui Le Maroc.

Envahies par les odeurs nauséabondes provenant d’un domicile d’un quartier de Meknès, les habitants ont alerté les éléments de la police judiciaire qui sont intervenus sur les lieux. Interpellé, le mis en cause, un repris de justice portait des vêtements entachés du sang de ses victimes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Meknès - Peine de mort - Arrestation

Aller plus loin

Cinq arrestations suite au meurtre d’un Marocain à Nîmes

En tout, cinq personnes ont été arrêtées puis placées en garde dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’un Marocain à Nîmes le 1ᵉʳ septembre 2020. Parmi elles, la compagne de...

Espagne : un Marocain risque 25 ans de prison pour le meurtre de sa femme

Un Marocain risque 25 ans de prison pour avoir poignardé à mort, 14 août 2018, sa femme et mère de leur fils, dans la banlieue de Dúrcal, dans le sud de l’Espagne. Son procès...

Le meurtrier de Moustapha s’est tranché la gorge

Yassine, le jeune homme de 23 ans, soupçonné d’avoir tué Moustapha, un père de famille, de quarante coups de couteau, se trouve entre la vie et la mort aux urgences. Il s’est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.