Recherche

Dijon : début du procès en appel du Marocain condamné pour le meurtre de Valentin Amrouche

© Copyright : DR

5 mai 2021 - 12h40 - Marocains du monde - Par: S.A

Le procès en appel du Marocain Tarik Attar condamné à 30 ans de prison en première instance pour le meurtre de Valentin Amrouche a débuté lundi 3 mai devant la Cour d’Assises d’appel de Dijon. Les grands-parents de la victime souhaitent une confirmation de la peine.

Tarik Attar à nouveau devant la justice. Il avait écopé de 30 ans de réclusion criminelle assortie d’une peine de sûreté de 12 ans devant les assises de Saône-et-Loire, le 15 juin 2020, pour le meurtre de Valentin Amrouche en 2017, un jeune homme de 27 ans dont le corps avait été découvert à Montceau-les-Mines. Insatisfait de ce verdict, son avocat Olivier Forray avait interjeté appel dans l’espoir d’obtenir une peine légère.

Tout était parti d’une dispute entre Tarik Attar et Valentin Amrouche au sujet d’une affaire de vol dont aurait été victime Amin, ami de Valentin et neveu de Tarik. Les choses s’étaient rapidement compliquées  : échanges de coups puis de coups de couteau. Valentin Amrouche succombera à ses blessures. Son corps sera découvert dans un appartement de Montceau-les-Mines, le 3 août 2017. Après avoir retiré de l’argent avec la carte bancaire de sa victime, Tarik Attar s’était entre-temps rendu au Maroc avec ses enfants avant de revenir en France.

Désigné comme principal suspect, il avait été placé en détention provisoire. Lors de son procès en première instance, il avait reconnu en partie les faits, mais avait clamé n’avoir pas eu l’intention de tuer Valentin. Il s’agissait d’un meurtre «  involontaire  », avait-il soutenu, estimant que sa peine était lourde. Mais la présidente de la cour d’assises avait expliqué que la durée de la peine était motivée par la gravité des faits, les antécédents judiciaires de Tarik Attar, déjà jugé pour des faits de violence, et enfin le comportement du prévenu après le meurtre.

Alors que l’avocat de Tarik Attar s’attend à une remise de peine, les grands-parents de Valentin Amrouche espèrent sa confirmation, fait savoir France Info. Ils croient dur comme fer que le condamné a volontairement tué leur petit fils.

Mots clés: Procès , Prison , Dijon , Homicide

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact