Saône-et-Loire : le procès d’un Marocain poursuivi pour homicide s’ouvre devant les assises

15 juin 2020 - 07h00 - France - Ecrit par : S.A

Tarik Attar comparaît devant les assises de Saône-et-Loire ce lundi 15 juin 2020. Le Marocain a avoué avoir tué à coups de couteau Valentin Amrouche, 26 ans, retrouvé mort à Montceau-les-Mines.

Les faits remontent à 2017. Valentin Amrouche avait quitté la maison de ses grands-parents le 18 juillet pour répondre à un rendez-vous à 9h au centre de formation de l’AFPA de Montceau-les-Mines, rappelle franceinfo. Le jeune homme de 26 ans y était attendu pour un entretien qui lui permettra de finaliser une formation de plombier-zingueur prévue à la rentrée de septembre. Le rendez-vous une fois honoré, Valentin était prendre un café chez un ami. Celui-ci est la dernière personne à l’avoir vu en vie. Il ne rentrera pas et ne donnera plus signe de vie.

Ses grands-parents qui ne croyaient à la disparition de leur petit-fils finiront par douter. La gendarmerie ouvre une enquête pour disparition inquiétante. Débutent les recherches. Un hélicoptère de la gendarmerie a été utilisé pour tenter de localiser le véhicule de Valentin. Les enquêteurs réussissent à retrouver le corps sans vie du jeune homme, le 3 août, dans un appartement du quartier Salengro à Montceau-les-Mines. Le corps était déjà en putréfaction.

Alors que les enquêteurs poursuivaient les investigations, ils reçoivent un appel téléphonique du Maroc, le 5 août. Au bout du fil, c’est Tarik Attar, le fils des locataires de l’appartement où le cadavre a été découvert. Cet homme, âgé d’une quarantaine d’années, avoue avoir tué Valentin Amrouche avant de prendre la fuite vers son pays d’origine.

Il rentre en France. Placé en garde à vue, il sera ensuite présenté au parquet de Chalon-sur-Saône lundi 7 août. Un juge d’instruction le met en examen pour meurtre. Le quadragénaire confie avoir porté des coups à la victime, mais "uniquement pour se défendre". Sauf que cet homme est connu des services de police pour avoir été condamné à plusieurs reprises pour des faits de violence.

Depuis août 2017, Tarik Attar est placé en détention provisoire. Son procès devant les assises de Saône-et-Loire, à Chalon-sur-Saône, s’ouvre ce lundi pour prendre fin jeudi 18 juin.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Procès

Aller plus loin

Un Marocain condamné en France à 30 ans de prison pour meurtre

Tarik Attar poursuivi pour le meurtre de Valentin Amrouche dont le corps avait été découvert à Montceau-les-Mines a écopé de 30 ans de réclusion criminelle assortie d’une peine...

Dijon : début du procès en appel du Marocain condamné pour le meurtre de Valentin Amrouche

Le procès en appel du Marocain Tarik Attar condamné à 30 ans de prison en première instance pour le meurtre de Valentin Amrouche a débuté lundi 3 mai devant la Cour d’Assises...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.