Le père d’un présumé djihadiste marocain arrêté en Espagne clame son innocence

15 novembre 2022 - 08h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le djihadiste marocain Mohammed, 21 ans, a été arrêté à Murcie pour tentative de commettre un attentat terroriste. Son père, Belkacem, défend son fils qui, selon lui, ne serait pas capable de commettre un tel acte.

« Il y a un mois, j’ai eu le rapport favorable pour le regroupement familial à Murcie, j’étais heureux parce que j’allais réunir toute ma famille, mais quand Mohammed a été arrêté, je suis devenu fou », déclare Belkacem, le père de Mohammed, dans un entretien accordé à El Español depuis le Maroc. Père de cinq enfants à qui il envoyait régulièrement de l’argent à Oujda au Maroc, Belkacem, 58 ans, réside en Espagne depuis 30 ans. « L’Espagne, c’est mon deuxième pays », souligne-t-il. Son troisième fils, Mohammed, arrêté pour terrorisme djihadiste, a compromis le regroupement familial prévu pour fin novembre.

À lire : Espagne : procès d’un Marocain, présumé terroriste djihadiste

Mohammed était prêt à mourir en martyr pour le djihad, selon la police. Son père a du mal à y croire. « Je ne sais pas s’il a été piégé, je ne sais pas ce qui est arrivé à mon fils. À son âge, il n’a aucune expérience ni vision de la vie : n’importe qui peut le tromper », a-t-il soutenu, défendant l’innocence de son fils. La direction générale de la surveillance du territoire (DGST) du Maroc a alerté en février la police nationale de la présence d’un individu « hautement radicalisé » en Espagne. Les enquêteurs ont commencé à suivre Mohammed, 21 ans, détenteur d’un permis de séjour et qui vivait avec son père à Blanca (Murcie) depuis 2020.

Les agents ont suivi l’activité de Mohammed sur Internet et les réseaux sociaux ces derniers mois. Le jeune homme « n’a pas d’amis » et « n’était pas très sociable », confie une famille marocaine qui vit à côté de l’appartement où il logeait avec son père. « Mohammed était une personne solitaire et très religieuse, il ne manquait jamais la prière du vendredi à la mosquée… On ne le voyait pas sortir faire la fête comme le font les autres jeunes. Sa routine se réduisait à travailler dans les champs, à faire les courses, à prier, à se promener dans le jardin, ou tout au plus à sortir avec son frère, Nasriddin, 18 ans, arrivé à Blanca fin 2021 », raconte la famille marocaine.

À lire : Un Marocain pro-Daech arrêté pour endoctrinement djihadiste en Espagne

Fin juillet, Belkacem, Mohammed et Nasriddin sont partis en vacances au Maroc. Seuls les deux frères sont rentrés à Blanca, leur père étant resté pour finaliser les procédures de regroupement familial. Pendant cette période, Mohammed « lisait et partageait du contenu extrêmement radical et possédait une énorme quantité de matériel de propagande à caractère djihadiste », ont constaté les enquêteurs, ajoutant que le jeune homme « a ouvertement exprimé son désir de devenir un martyr ». « Mon fils est sérieux et très timide, je ne sais pas ce qui s’est passé », se désole Belkacem.

Le tribunal d’instruction de Madrid a ordonné vendredi le placement en détention de Mohammed pour sa participation présumée avec une organisation terroriste et auto-endoctrinement terroriste. « Je ne sais pas dans quelle prison se trouve mon fils, je veux entendre sa voix, sinon je vais mourir », se plaint Belkacem.

Sujets associés : Espagne - Terrorisme - Murcie - Islam

Aller plus loin

L’Etat espagnol contraint de payer plus de 500 000 euros à un Marocain

La chambre administrative de l’Audience nationale a acquitté un homme d’origine marocaine et sa femme mexicaine, arrêtés en 2016 pour terrorisme djihadiste et placés en...

Espagne : un imam marocain accusé d’endoctrinement djihadiste acquitté

L’Audience nationale a acquitté un Marocain, ancien imam d’une mosquée de Saint-Sébastien en Espagne, accusé d’endoctrinement djihadiste. Il n’a pas été établi qu’il a tenté de...

La justice espagnole veut empêcher la libération d’un djihadiste marocain

Abderrahmane Tahiri (dit Mohamed Achraf), Mohamed El Gharbi, Abdelah Abdesalam, Karim Abdesalam et Lahcen Zamzami sont des djihadistes marocains qui ont continué à endoctriner...

Un Marocain de 16 ans condamné pour terrorisme à Madrid

Un mineur marocain de 16 ans, arrêté en juin dernier par la police d’Algete (Madrid), a été condamné mercredi pour terrorisme djihadiste. Une première dans la capitale espagnole.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Officiel : voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer le début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Voici la date de la nouvelle année musulmane (Fatih Moharram)

Le 1ᵉʳ Moharram, marquant le début de la nouvelle année de l’hégire 1444, sera célébré le 30 juillet prochain au Maroc, d’après les calculs astronomiques. La date officielle sera annoncée dans quelques jours par le ministère des Habous.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Les passagers qui arrivent au Maroc surveillés à la loupe

Le Conseil de gouvernement a décidé jeudi de renforcer son arsenal en matière de lutte contre le terrorisme et les crimes organisés, en faisant adopter un projet de décret.