Attaque de drone sur le Camp nou : un Marocain condamné à 3 ans de prison

25 octobre 2022 - 15h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Mohammed Yassine Amrani, le djihadiste marocain pro-Daech, accusé d’avoir tenté une attaque terroriste contre le Camp Nou (stade du FC Barcelone) lors d’un match, a été condamné à trois ans de prison pour auto-endoctrinement djihadiste, après avoir reconnu les faits et conclu un accord avec le parquet.

L’accusé a tenté, à l’aide d’un drone chargé d’explosifs, de mener une attaque terroriste contre le Camp Nou lors d’un classico FC Barcelone-Real Madrid. Ayant reconnu les faits au cours de son procès lundi, le ministère public a retiré le chef d’accusation d’appartenance à une organisation terroriste pour lequel il avait requis neuf ans de prison contre lui, rapporte La Razón.

Dans sa déclaration devant la Garde civile après son arrestation, Mohammed Yassine Amrani avait déjà confié avoir été contacté sur les réseaux sociaux par un certain Mohamed Nadir, un résident irakien, qui l’aurait intégré dans des groupes djihadistes. Dans l’acte d’accusation, le parquet explique qu’après avoir subi une « transformation » comportementale en mars 2020, l’accusé a été recruté par des membres de Daech pour commettre cette attaque terroriste contre le Camp Nou.

À lire : Un Marocain pro-Daech arrêté pour endoctrinement djihadiste en Espagne

Selon le procureur, l’accusé a adhéré à l’idéologie djihadiste le 29 mars de la même année et donné son accord pour mener des attaques terroristes dans des zones de conflit ou mourir en martyr. Pour cette mission, il avait reçu l’ordre de Daech de se former au maniement des drones et suivi une « formation d’auto-endoctrinement djihadiste », ajoute le parquet.

Yassine Amrani échangeait régulièrement avec plusieurs partisans de Daech. Lors de son arrestation, 8 273 messages ont été retrouvés sur son téléphone portable, dont des nouvelles sur des attentats de l’État islamique, des publications et de la propagande. Il a été finalement condamné à trois ans de prison pour un crime d’auto-endoctrinement djihadiste.

Sujets associés : Espagne - Barcelone - Terrorisme - Droits et Justice - Islam

Aller plus loin

Un Marocain pro-Daech arrêté pour endoctrinement djihadiste en Espagne

Des agents de la police nationale et des Mossos d’Esquadra ont arrêté à Vespella de Gaia (Tarragone), un Marocain de 38 ans, radicalisé et pro-Daech, accusé d’endoctrinement...

Espagne : un imam marocain accusé d’endoctrinement djihadiste acquitté

L’Audience nationale a acquitté un Marocain, ancien imam d’une mosquée de Saint-Sébastien en Espagne, accusé d’endoctrinement djihadiste. Il n’a pas été établi qu’il a tenté de...

Espagne : un imam marocain risque 9 ans de prison pour endoctrinement djihadiste

Mohamed C, imam de la mosquée Herrera, à San Sebastián, dans le nord de l’Espagne, risque 9 ans de prison pour avoir endoctriné des jeunes et ses trois enfants et collecté 111...

Canaries : un Marocain condamné pour endoctrinement djihadiste

La justice espagnole a condamné lundi un Marocain à une peine de trois ans de prison en tant qu’auteur d’un «  crime de recrutement terroriste et d’endoctrinement  ».

Ces articles devraient vous intéresser :

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.