Espagne : un Marocain pro-Daech condamné à neuf mois de prison

28 novembre 2021 - 19h40 - Ecrit par : A.P

La justice espagnole a condamné un jeune Marocain à 9 mois de prison pour les crimes d’auto-endoctrinement et d’auto-entraînement terroriste. Le jeune homme a bénéficié d’une remise de peine après être passé aux aveux.

Le jeune homme d’origine marocaine a été arrêté à son domicile à Séville en avril 2019. Alors âgé de 20 ans, il s’était auto-entraîné à l’utilisation des armes et a même identifié des lieux devant subir des attaques terroristes, tels que la cathédrale, le tramway, le stade Sánchez Pizjuán ou le parc d’attraction de la foire. Il était poursuivi pour terrorisme djihadiste, fait savoir Europa Press.

À lire : Espagne : trois Marocains pro Daech risquent 6 ans de prison

Une semaine plus tôt, un autre jeune homme vivant à Séville, avait été arrêté à Casablanca. La perquisition menée à son domicile à Séville a permis de savoir qu’il était le complice de l’autre individu et l’assistait en vue de préparer un éventuel attentat. Mais les enquêtes ont révélé plus tard que les mis en cause ne disposaient pas de moyens matériels pour mener immédiatement une attaque terroriste, même s’il a été établi qu’ils ont commencé à recueillir des informations sur des cibles potentielles.

À lire : Espagne : un Marocain risque 12 ans de prison pour terrorisme

Pour le tribunal, l’intention des deux inculpés était claire : ils voulaient commettre un attentat. Le jeune homme condamné a expliqué aux enquêteurs comment il s’est radicalisé. Il confie avoir contacté en octobre 2018 son complice répondant au nom de Zouhair El B., un étudiant à l’Université de Séville. Ce dernier est aussi poursuivi pour un crime de terrorisme djihadiste. Il est toujours en détention, en attendant son procès.

À lire : Espagne : arrestation d’un Marocain pour endoctrinement et apologie du terrorisme

Les deux prévenus ont tissé une solide relation d’amitié, laquelle a conduit le premier accusé dans un processus de radicalisation et d’endoctrinement à l’idéologie de Daesh dans le but de commettre une attaque terroriste à Séville. Selon le parquet, l’accusé était au courant de l’appartenance de son ami à Daech et de son intention de commettre un attentat à Séville. Après son arrestation, et « à la suite d’un processus de réflexion interne, l’accusé a compris le non-sens de sa conduite, et rejeté à la fois l’idéologie de Daech et de toute organisation terroriste islamique… ».

Tags : Etat islamique - Daech - Terrorisme - Séville - Espagne - Droits et Justice

Aller plus loin

Des dizaines de personnes affiliées à Daech arrêtées au Maroc

Les éléments de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), de la direction générale de l’agence de sécurité surveillance du territoire (DGST) et de la gendarmerie royale ont...

Un Marocain expulsé d’Espagne

Un Marocain de 25 ans vient de perdre son procès en appel contre la décision de son expulsion du territoire espagnol pour menace à la sécurité nationale, prononcée en 2018 par les...

Maroc : plusieurs individus pro-Daech arrêtés dans plusieurs villes

La menace terroriste persiste au Maroc. Des dizaines de personnes soupçonnées d’être en liens avec Daech ont été arrêtées.

Attentats de Barcelone : comparution prochaine de trois Marocains pour terrorisme

Trois Marocains vont comparaître sous peu, à Barcelone, pour leur implication présumée dans les attentats terroristes de Barcelone et de Cambrils, le 17 août...

Nous vous recommandons

Pas de remise en liberté pour Hassan Tazi

Accusés et poursuivis entre autres, pour fraude aux soins et d’escroquerie, le propriétaire de la clinique Chifaa de Casablanca et ses coaccusés espéraient une libération sous caution. Mais le Parquet s’y est fermement opposé, évoquant la gravité des faits...

Maroc : les prix de l’alcool flambent après le ramadan

Au Maroc, les prix de l’alcool sont en nette augmentation depuis la fin du ramadan au point de peser sur le moral des commerçants et des consommateurs.

Ryanair contrainte d’annuler des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair se voit contrainte de suspendre trois liaisons aériennes entre sa base à Lisbonne Humberto Delgado, et les aéroports de Tours-Val de Loire en France, Oujda-Angads au Maroc et Bari-Karol Wojtyla en Italie. Et pour cause, TAP...

Renault veut délaisser son usine en Algérie au profit de celle de Tanger

Après avoir arrêté sa production en Russie, Renault est en passe de fermer son usine implantée près d’Oran en Algérie, qui tourne au ralenti depuis deux ans. L’année dernière, le constructeur a transféré la production de la Dacia Logan de cette usine vers...

Catalogne : plus d’arabe et moins d’espagnol à l’école

Le gouvernement catalan promeut l’enseignement de la langue arabe et de la culture marocaine dans toutes les écoles de la région tout en reléguant au second plan la langue espagnole. Cette nouvelle réforme est dénoncée par les associations qui demandent à...

Nabila Mounib élue

Nabila Mounib, secrétaire générale du Parti Socialiste Uni (PSU), inscrite sur la liste régionale du parti à Casablanca, a remporté un siège mercredi, à l’issue des législatives.

L’Algérie punit-elle Cheb Khaled ?

Cheb Khaled, roi de la musique raï et icône mondiale depuis plus de 40 ans, serait visé par une campagne de boycott dans son pays d’origine, l’Algérie. Est-ce une punition pour le chanteur connu pour ses positions en faveur du Maroc dont il a acquis la...

Fin du gazoduc Maghreb-Europe : un gain géopolitique « nul » pour l’Algérie

Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc pour desservir l’Espagne, n’est d’aucun intérêt pour l’Algérie du point de vue géopolitique, analyse le Journal du dimanche (JDD).

Noussair Mazraoui signe avec le FC Barcelone

Noussair Mazraoui évoluera au FC Barcelone dès la saison prochaine. L’international marocain a finalement accepté de rejoindre le club espagnol après son départ de l’Ajax en juin prochain.

Une boule de feu vue dans le ciel marocain (vidéo)

Une boule de feu traversant le ciel marocain à une vitesse de 36 000 km/heure, a été aperçue vendredi depuis l’Andalousie par des chercheurs de plusieurs instituts espagnols.