Recherche

Période de vaches maigres pour les hôteliers marocains

© Copyright : DR

11 août 2020 - 09h20 - Economie

La décision portant interdiction de déplacements de et vers huit villes dont Marrakech a douché les espoirs de bon nombre d’hôteliers qui misaient sur la période estivale pour réaliser d’excellents chiffres d’affaires.

Les hôtels surtout les clubs qui réalisent généralement, en cette période estivale, 100% de taux de remplissage ont broyé du noir. Tous ces hôtels excepté un club implanté sur la route de Fès (25%) ont enregistré un taux d’occupation de moins de 8%, rapporte L’Économiste.

"Nous avons perdu un tiers de nos clients à cause du cafouillage et des décisions de dernière minute d’interdire le déplacement entre 8 villes. Nos clients ont eu peur de ne pas pouvoir venir ou encore d’être bloqués à l’entrée de Marrakech. Et pour ceux qui sont là, nous avons fait du forcing en les appelant pour les rassurer", explique un cadre de l’établissement.

De plus, cette décision du 26 juillet a amené bon nombre de touristes locaux à écourter leur séjour dans des établissements hôteliers et à réclamer un remboursement. De quoi en rajouter à la situation économique déjà difficile de ces hôtels.

Cette décision a toutefois fait des heureux. La station Taghazout et Tamouda Bay ont pu réaliser de gros chiffres d’affaires. Munis d’une réservation, les voyageurs rbatis, casablancais et fassis ont accouru vers ces lieux.

Mots clés: Tourisme , Fès , Marrakech

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact