Maroc : coup dur pour le tourisme interne après l’interdiction de déplacements

31 juillet 2020 - 13h30 - Economie - Ecrit par : A.P

La ville d’Agadir, peu touchée par la crise sanitaire du covid-19, avait tout pour devenir la destination touristique la plus prisée de cette saison estivale, n’eut été la décision d’interdiction de déplacements de et vers plusieurs villes. Au Nord, la saison est définitivement compromise.

La décision prise dimanche dernier, d’interdire les déplacements de et vers huit villes du royaume, n’est pas sans impacter le tourisme interne en cette période estivale, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui explique que certaines destinations avaient déjà démarré la saison avec beaucoup d’optimisme. Dans le Souss, à Agadir, Taghazout dans le Nord, Tifnit et Sidi Rbat dans le Sud, et Aglou et Sidi Ifni un peu plus au sud, l’affluence était au rendez-vous.

En raison de sa situation épidémiologique stable, la région du Souss était partie pour devenir la destination touristique de l’année. Seulement, avec l’annonce de la décision de fermeture de plusieurs villes touristiques, de nombreux estivants ont écourté leur séjour pour aller passer l’Aïd Al Adha en famille.

Les efforts consentis par les opérateurs locaux pour promouvoir le tourisme interne après la crise, se sont finalement révélés vains. Réductions allant jusqu’à 50 %, campagne publicitaire mettant en avant les atouts de la région, travaux d’aménagement entrepris par les autorités locales… Tout ça n’aura servi à presque rien.

Au nord, la côte tétouanaise a retrouvé sa morosité d’antan, les touristes ayant plié bagage plus tôt que prévu, au grand dam des opérateurs locaux qui courent vers une faillite certaine.

Pour sauver les meubles, du moins ce qui peut encore l’être, les autorités locales ont autorisé les déplacements de Tétouan vers les localités voisines à savoir Cabo Negro, Mdieq et Fnideq.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Tourisme - Tétouan

Aller plus loin

En difficulté, le tourisme marocain mis à mal par la suspension des vols

Au Maroc, le tourisme va être durement touché par la suspension des vols et des liaisons maritimes. Un mois de décembre sombre pour les acteurs du secteur.

Tourisme : Marrakech touchée en plein cœur par le coronavirus

Le secteur du tourisme au Maroc est en chute libre et entraîne avec lui l’économie marocaine qui y tire une part importante de ses revenus. La ville de Marrakech, qui en cette...

Au Maroc, les professionnels du tourisme dans le désert crient leur détresse

Le coronavirus a produit un impact négatif sur le tourisme dans la zone de Merzouga et toute la région du Tafilalet. En l’absence de visibilité sur le secteur, les...

Transport au Maroc : la fermeture de certaines villes accentue la crise

Les professionnels du transport broient du noir suite à la fermeture, depuis le 26 juillet, de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech, toutes...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Plus d’un million de téléspectateurs pour « Échappées belles » sur le Maroc

Samedi soir, l’émission « Échappées belles » qui invitait les téléspectateurs à aller à la découverte de certains villages marocains inconnus des touristes, a rassemblé plus d’un million de personnes.

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.

Maroc : les recettes touristiques explosent

Les recettes touristiques se sont élevées à quelque 36,7 milliards de dirhams à fin juillet dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 179,1 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Tourisme au Maroc : vers une révolution du capital humain

La ministre du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, vient de procéder au lancement des programmes de renforcement du capital humain, prévus dans le cadre de la feuille de route du tourisme sur la période 2023-2026. Preuve de l’importance qu’accordent les...

Les Marocains recommencent à dépenser à l’étranger

La période du Covid est (presque) loin derrière nous. Après près de deux ans d’épidémie et de difficultés pour sortir du territoire, les Marocains ont recommencé à voyager à l’étranger et donc à dépenser.

Les touristes peuvent-ils entrer au Maroc avec un drone ?

Les touristes nationaux mais surtout étrangers développent de plus en plus une passion pour l’utilisation des drones. Que dit la loi marocaine sur cet appareil ?

Le Maroc parie sur le tourisme interne

Les autorités marocaines affirment avoir mené plusieurs actions pour promouvoir et renforcer le tourisme interne en 2023.