Recherche

Maroc : coup dur pour le tourisme interne après l’interdiction de déplacements

© Copyright : DR

31 juillet 2020 - 13h30 - Economie - Par: A.P

La ville d’Agadir, peu touchée par la crise sanitaire du covid-19, avait tout pour devenir la destination touristique la plus prisée de cette saison estivale, n’eut été la décision d’interdiction de déplacements de et vers plusieurs villes. Au Nord, la saison est définitivement compromise.

La décision prise dimanche dernier, d’interdire les déplacements de et vers huit villes du royaume, n’est pas sans impacter le tourisme interne en cette période estivale, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia qui explique que certaines destinations avaient déjà démarré la saison avec beaucoup d’optimisme. Dans le Souss, à Agadir, Taghazout dans le Nord, Tifnit et Sidi Rbat dans le Sud, et Aglou et Sidi Ifni un peu plus au sud, l’affluence était au rendez-vous.

En raison de sa situation épidémiologique stable, la région du Souss était partie pour devenir la destination touristique de l’année. Seulement, avec l’annonce de la décision de fermeture de plusieurs villes touristiques, de nombreux estivants ont écourté leur séjour pour aller passer l’Aïd Al Adha en famille.

Les efforts consentis par les opérateurs locaux pour promouvoir le tourisme interne après la crise, se sont finalement révélés vains. Réductions allant jusqu’à 50 %, campagne publicitaire mettant en avant les atouts de la région, travaux d’aménagement entrepris par les autorités locales… Tout ça n’aura servi à presque rien.

Au nord, la côte tétouanaise a retrouvé sa morosité d’antan, les touristes ayant plié bagage plus tôt que prévu, au grand dam des opérateurs locaux qui courent vers une faillite certaine.

Pour sauver les meubles, du moins ce qui peut encore l’être, les autorités locales ont autorisé les déplacements de Tétouan vers les localités voisines à savoir Cabo Negro, Mdieq et Fnideq.

Mots clés: Agadir , Tourisme , Tétouan

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact