Permis de conduire au Maroc : Un réseau de triche sophistiquée démantelé

11 mai 2024 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les éléments de la police judiciaire d’Oujda, en collaboration avec les services de la Direction générale de la sécurité du territoire (DGST), ont procédé à l’arrestation de dix personnes soupçonnés d’être impliquées dans un réseau criminel spécialisé dans la triche aux examens du permis de conduire. Tous ont été placés en détention provisoire pour les besoins de l’enquête.

L’arrestation a eu lieu mardi 7 mai. Les personnes interpellées, âgées de 21 à 47 ans, utilisaient des techniques sophistiquées pour faciliter la triche. Des employés d’auto-écoles transmettaient les réponses des examens aux candidats équipés d’écouteurs et de smartphones soigneusement dissimulés. Parmi ces personnes figurent deux moniteurs, un candidat, trois employés d’un centre d’examen et quatre intermédiaires, pris en flagrant délit, précise la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Lors des perquisitions effectuées dans leurs domiciles et lieux de travail respectifs, les enquêteurs ont saisi des chemises équipées d’écouteurs miniaturisés, trois voitures, ainsi qu’une vingtaine de plaquettes de résine de cannabis d’un poids total de 2 kilogrammes. Après leur arrestation, les dix prévenus ont été placés en détention provisoire pour les besoins de l’enquête, supervisée par le parquet compétent, afin de rechercher d’éventuels autres complices et de possibles ramifications de ce réseau au niveau national.

À lire :Permis de conduire au Maroc : des défaillances dénoncées

Dans une déclaration à SNRT, Nacer Boulaajoul, directeur de l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA), a souligné les efforts continus de NARSA pour renforcer les mesures de surveillance lors des examens du permis de conduire. Aussi, a-t-il assuré au public que toutes les installations d’examen sont équipées de systèmes de surveillance par caméra de pointe et de surveillants vigilants, garantissant l’intégrité du processus d’examen. Selon le responsable, les cas de tricherie comme ceux-ci sont relativement rares. Il a par ailleurs affirmé que des mesures décisives seront prises contre les individus ayant recours aux technologies modernes pour contourner les protocoles d’examen.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Police marocaine - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Criminalité - Enquête - Arrestation - Oujda

Aller plus loin

Permis de conduire au Maroc : des défaillances dénoncées

Le député Abderrahmane Ouafa du Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM) a interpelé le gouvernement d’Aziz Akhannouch quant aux obstacles à l’accélération du processus...

Des changements à prévoir pour le permis de conduire marocain

L’Agence Nationale de la Sécurité Routière (Narsa) a annoncé que l’obtention du permis de conduire connaîtra quelques changements à compter de cette année, afin d’améliorer les...

Espagne : démantèlement d’un réseau de faux permis de conduire marocains

La Garde civile a démantelé un réseau de faux permis de conduire marocains dans plusieurs provinces espagnoles, notamment en Navarre. En tout, plus de 50 faux permis ont été...

Espagne : cinq Marocains arrêtés pour fraude à l’examen du permis de conduire

La police de Motril, dans le sud de l’Espagne, a arrêté cinq Marocains présumés auteurs de fraude à l’examen théorique du permis de conduire catégorie B.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : Vaste mouvement de nominations au sein de la police

Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Sûreté nationale, a procédé à une série de nominations importantes dans le cadre de la stratégie de consolidation du principe de rotation des postes de responsabilité et de promotion de jeunes compétences...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

La Police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) lance une vaste campagne de recrutement pour renforcer ses effectifs. Près de 6 500 postes sont à pourvoir, couvrant une variété de grades et de fonctions au sein de la police nationale.

Nord du Maroc : les gangs de retour sur les routes ?

Sur la toile, des activistes appellent les Marocains à faire preuve de vigilance lorsqu’ils circulent sur certaines routes du nord du Maroc.

La police marocaine exemptée de contrôle de vitesse

Le gouvernement s’apprête à adopter un nouveau projet de décret visant à exempter les véhicules de la police, de la gendarmerie et des forces auxiliaires de l’obligation d’installation d’un dispositif de mesure de vitesse.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.