Les pitbulls et autres chiens dangereux définitivement interdits au Maroc

30 juin 2018 - 13h50 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les pitbulls et autres chiens dits dangereux disparaîtront sans doute dans quelques années au Maroc où une loi entrée en vigueur le 29 juin 2018 prononce leur interdiction définitive.

Selon le journal Al Akhbar, un décret préparé par les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture a été diffusé par le Secrétariat général du gouvernement (SGG), dont l’ambition est de faire disparaitre ce type de chiens dans le pays.

Ainsi, l’importation, le dressage, la détention, l’adoption ou encore l’exportation de ces chiens seront désormais interdits dans le pays.

Tout contrevenant s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 20.000 dirhams ainsi qu’à une peine de prison de six mois.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Maroc : un policier neutralise un pitbull « utilisé comme une arme » à Fès

Un pitbull appartenant à un individu poursuivi pour coups et blessures et trafic de drogue a été neutralisé par une patrouille de police à Fès.

Ryad, 4 ans, survit à l’attaque brutale d’un pitbull à Bruxelles

Lundi dernier, Ryad, un petit garçonnt de 4 ans, a été attaqué violemment par un pitbull à Koekelberg à Bruxelles.

Insolite : un pitbull arrêté par la police marocaine pour vol et agression

Un Pitbull a été arrêté la semaine dernière par la police de Beni Mellal, à 196 km de Marrakech, pour avoir agressé et volé le sac à main d’une jeune fille en plein boulevard...

Nouha, 16 ans, victime d’un rottweiler à Anvers

Nouha, une adolescente de 16 ans originaire de Wommelgem, a été attaquée samedi dernier par un rottweiler en liberté lors de la Sinksenfoor, une fête foraine à Anvers. La jeune...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Le racket des gardiens de voitures au Maroc dénoncé

Le groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) exprime son inquiétude face à ce qu’il qualifie de “harcèlement” et “racket” dont sont victimes les automobilistes par les auto-proclamés gardiens de voitures.