60 milliards de dirhams pour le Plan Maroc Vert

10 novembre 2011 - 09h52 - Economie - Ecrit par : J.L

La stratégie agricole du royaume, le "Plan Maroc Vert", a atteint 25% des objectifs ambitionnés à l’horizon 2020, trois ans après sa mise en œuvre, réalisant ainsi une valeur ajoutée de 20 milliards entre dirhams entre 2007 et 2010.

Depuis son lancement en 2008, le Plan Maroc Vert a permis à la production agricole d’enregistrer une hausse de 38%, malgré une conjoncture difficile qui n’a toutefois eu aucun impact sur les exportations agricoles, a expliqué Aziz Akhennouch en marge des Assises virtuelles de l’agriculture.

Le Plan Maroc Vert, dont l’objectif est de réaliser des investissements de l’ordre de 10 milliards de dirhams par an dans le secteur agricole, a permis la création de 300.000 emplois permanents et la conclusion de 15 contrats-programmes entre les professionnels et l’Etat.

Le ministre de l’Agriculture a indiqué à cette occasion que l’Etat comptait injecter pas moins de 60 milliards de dirhals à l’horizon 2015 dans ce programme. Celui-ci bénéficiera à terme de 150 milliards de dirhams et devrait générer un PIB de 90 milliards de dirhams en plus de doubler les revenus de trois millions d’agriculteurs.

L’attractivité du secteur agricole marocain s’est améliorée ces dernières années, preuve en est les 8,4 milliards de dirhams investis dans 47 projets pour la première phase du Plan Maroc Vert, et 4 milliards de dirhams pour la réalisation de 116 projets pendant la deuxième phase.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Agriculture - Aziz Akhannouch - Plan Maroc Vert - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

La sécheresse qui touche le Maroc ne produira pas un impact négatif sur ses exportations d’avocats. Le royaume est en passe d’établir un nouveau record.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre...

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.