Plus de 1000 cas de sida au Maroc

2 décembre 2002 - 16h04 - Maroc - Ecrit par :

Le Maroc compte un total de 1.060 cas de sida au 30 septembre 2002, a rapporté jeudi l’Association marocaine des jeunes contre le sida (AMJCS).

Cette ONG, basée à Casablanca, a en outre indiqué que le royaume a recensé pour la même période un nombre de 16.000 personnes porteuses saines du virus.
Ces chiffres ont été fournis par l’AMJCS en prévision de la célébration, le 1er décembre, de la journée mondiale contre le sida.

La tranche la plus touchée est celle comprise entre 30 et 39 ans (44%), suivies de celles de 15 à 29 ans (25 %), de 40 à 49 ans (18 %) et les jeunes de moins de 15 ans (2 %), selon cette ONG marocaine.
Citant le programme national de lutte contre le sida, l’AMJCS indique par ailleurs que 347.655 cas de maladies sexuellement transmissibles (MTS) avaient été enregistrés au Maroc en 2001 contre 307.040 une année auparavant et 103.434 en 1992.
A l’occasion de la journée mondiale contre le sida, l’AMJCS et d’autres ONG marocaines spécialisées en la matière prévoient de lancer dans le royaume des initiatives de sensibilisation, en organisant notamment des cours d’information et d’orientation en milieu scolaire contre cette maladie ainsi que des kiosques mobiles à travers le pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Santé - Associatif - Sida

Ces articles devraient vous intéresser :

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.