La police veut débarrasser le nord du Maroc de psychotropes

24 juin 2021 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

La préfecture de police de Tétouan veut débarrasser la ville des trafiquants de psychotropes en cette période estivale. Dans ce cadre, elle a lancé une vaste opération de démantèlement des réseaux qui s’adonnent à ce genre de trafic dans les quartiers périphériques de Martil, Fnideq ou encore M’diq.

Un été sans psychotropes dans le nord du pays. C’est le mot d’ordre lancé par la préfecture de police de Tétouan qui a déployé ses agents dans les districts de Fnideq et de Mdiq afin de mettre fin à ce trafic assez répandu dans les quartiers périphériques de ces villes. Ainsi, les rondes se sont intensifiées dans ces zones et ont permis de pousser les petits dealers et les membres des réseaux du trafic de psychotropes et autres stupéfiants dans leurs derniers retranchements et de procéder à l’arrestation de quelques-uns.

Au cours de cette vaste campagne d’assainissement, deux jeunes dealers (une jeune femme et son compagnon) ont été interpellés alors qu’ils transportaient une importante quantité de psychotropes et d’autres drogues fortes dans leur véhicule, rapporte le quotidien Al Akhbar. La drogue, ainsi que le véhicule, ont été saisis par la police qui est activement à la recherche d’une troisième personne suspectée d’être leur complice, et qui se serait réfugiée à Sebta.

À lire : Des psychotropes, de l’argent et des téléphones saisis à Tanger-Med

Les deux mis en cause ont été placés sous mandat d’arrêt sur instruction du parquet. Une enquête a été ouverte sous la supervision du procureur du Roi afin d’identifier les fournisseurs des deux dealers et d’interpeller les éventuels autres membres du réseau.

L’opération, lancée au début de cette période estivale, vise à démanteler non seulement des réseaux de trafiquants, mais aussi de fournisseurs de psychotropes et d’autres types de drogue qui installent leur quartier général dans cette région du nord très fréquentée par les touristes et les MRE pendant les vacances d’été.

Sujets associés : Drogues - Tétouan - Arrestation

Aller plus loin

Des psychotropes, de l’argent et des téléphones saisis à Tanger-Med

Les éléments de la sûreté nationale opérant au port de Tanger-Med ont empêché vendredi, une opération de trafic de 19 200 comprimés psychotropes de type «  Rivotril  » acheminés...

Un policier attaqué par un chien près de Fès

Les éléments de la police ont interpellé vendredi à Al-Batha, à proximité de Fès, deux multirécidivistes âgés de 21 et 37 ans. Ils sont des frères et seraient impliqués dans une...

Marrakech : une mère et son fils arrêtés avec 6025 comprimés psychotropes

Les agents de la police judiciaire de Marrakech ont mis la main sur une femme et son fils âgés de 45 ans et 27 ans pour possession de 6 025 comprimés psychotropes. Leur...

Tanger : incinération de plus de 14 tonnes de drogues et de psychotropes

Plus de 14 tonnes de drogues ont été détruites dans les environs de Tanger. Il s’agit des drogues saisies au cours de cette année, lors de plusieurs interventions menées par...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.