Le port de Sète lorgne le Maroc

7 juillet 2006 - 10h48 - Monde - Ecrit par :

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Décidément, les autorités et industriels de la ville de Sète (sud de la France) ne veulent pas renforcer uniquement le trafic portuaire avec le Maroc . C’est une véritable coopération économique et culturelle qu’ils souhaitent.

Michel Mateu et Jean-Paul Simo, respectivement président et DG de la Chambre de commerce et d’industrie de Sète-Frontignan-Mèze, multiplient les visites aux ports de Casablanca et de Tanger depuis plus d’un an. La dernière en date a eu lieu début juillet. Un voyage auquel a également été convié François Commeinhes, maire UMP de la ville de Sète.
Ce dernier a rencontré, à l’heure où nous mettions sous presse, son homologue de Casablanca, Mohamed Sajid. « Cette visite a pour but de renforcer davantage les rapports entre les deux villes. Nous sommes intimement convaincus que la coopération économique doit être scellée par un rapprochement culturel », indique Commeinhes. Selon lui, cette coopération culturelle devrait notamment se traduire par l’organisation de festivals de chansons auxquels participeront des groupes des deux pays, expositions d’arts plastiques, théâtre...

Le président et le DG de la Chambre d’industrie et de commerce de Sète focalisent leur attention sur le développement des échanges commerciaux sur l’axe Sète-Tanger-Casablanca. Et ce, en renforçant les lignes fret et passagers entre ces trois ports.
« Depuis plus d’un an, nous rencontrons régulièrement les opérateurs économiques et les décideurs à Casablanca et à Tanger. Les négociations en vue de créer une ligne fret entre notre ville et le port de Casablanca sont bien avancées », souligne Mateu.

Lors de cette dernière visite, la délégation sétoise a rencontré, outre les autorités portuaires de Tanger et Casablanca, les directeurs des Centres régionaux d’investissements (CRI) des deux villes. Selon Simo, Sète ne se limite pas qu’au port, « puisque la Chambre de commerce et d’industrie de Sète-Frontignan-Mèze comprend 14 communes où il y a des industries et des opportunités d’affaires importantes ».

La création d’une ligne fret entre Casablanca et Sète permettrait, toujours selon Simo, de récupérer une bonne partie du transport routier de marchandises entre l’Europe et le Maroc. Pour illustrer ses propos, Simo explique que l’Espagne sera tôt ou tard obligée d’appliquer les règles communautaires en matière de transport routier. « Ce qui devrait amener les transporteurs routiers européens, qui préfèrent emprunter les routes espagnoles et prendre le bateau à Cadix ou Algésiras, à utiliser la ligne Sète-Casablanca, plus rapide en temps de transit », indique-t-il.

Pour rappel, le port de Sète dessert celui de Tanger depuis une trentaine d’années. Actuellement, une ligne est prévue tous les deux jours entre les deux ports. En été, une seconde escale est prévue à Nador tous les 4 jours. Deux armateurs assurent la traversée sur les deux lignes, à savoir Comanav et Comarit.

Sète & CFCIM

La Chambre française de commerce et d’industrie au Maroc (CFCIM) a signé en septembre dernier une convention de partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie et le port de Sète. L’accord officialise la domiciliation du port de Sète à la CFCIM moyennant un bail. Cette convention permettra, outre l’organisation de visites d’affaires pour les opérateurs des deux rives, une mise à la disponibilité des intéressés d’une adresse postale, de la documentation à la Chambre et dans tous les stands où la CFCIM est présente (France Expo, forums et salons).

Naoufal Belhgazi - L’Economiste

Sujets associés : Tanger - Maritime

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Tanger

Tanger : peine de mort confirmée pour le meurtrier du petit Adnane

La cour d’appel de Tanger a confirmé, ce mercredi 7 avril, la sentence de la peine capitale qui avait été prononcée en première instance, à l’encontre de l’homme qui a froidement assassiné Adnane B., un enfant de 11 ans. L’affaire avait entraîné une immense...

Une MRE lance un appel de détresse au roi Mohammed VI (vidéo)

Une ressortissante marocaine résidant en Espagne, a lancé un cri de détresse à l’attention du roi Mohammed VI, dans l’espoir de sauver sa fille dont la vie dépend d’un médicament non disponible au Maroc.

Tanger : quatre personnes meurent asphyxiées par le gaz butane

À Tanger, des éléments de la protection civile ont découvert le corps sans vie de trois jeunes femmes et d’un homme dans un appartement au quartier Tanja Balia. Ils sont morts asphyxiés par le gaz...

Fret maritime au Maroc : nouvelle taxe en vue

Les importateurs marocains seront désormais assujettis à une nouvelle taxe de 250 dirhams applicables à chaque conteneur acheminé par d’autres prestataires. Ainsi en a décidé Sealand-Maersk tentant de récupérer pour elle, la branche du transport des...

Adnane, disparu à Tanger, retrouvé mort et enterré près du domicile familial (vidéo)

Disparu dans des circonstances mystérieuses, Adnane, 11 ans, a été retrouvé, 48 heures plus tard, mort et enterré non loin du domicile de ses parents à Tanger. L’enfant a été victime de violences sexuelles.

Maritime

Le Maroc a-t-il fermé ses frontières maritimes ?

Depuis mercredi dernier, le Maroc a pris la décision de fermer ses frontières maritimes et de suspendre tous les voyages spéciaux avec l’Italie et la France jusqu’à nouvel ordre.

Le bon bilan de la compagnie GNV grâce aux MRE

La réouverture des frontières et l’organisation cette année de l’opération Marhaba ont profité à la compagnie de navigation maritime italienne Grandi Navi Veloci (GNV), qui a dressé un bilan positif cette fin de saison et annoncé une augmentation de ses...

Contrats d’armement : le Maroc envisage de s’équiper auprès de la France

Lors d’un exposé sur les relations entre la France et le Maroc, le colonel Salahedinne Reizouni, a fait le point sur les contrats d’armement. Dans le domaine d’acquisition d’équipements, l’officier a fait mention de « matériels d’artillerie sol-sol et...

Le Maroc et l’Espagne effectuent une patrouille navale conjointe dans le Détroit de Gibraltar

Le navire de la marine royale marocaine « Raïs Al Mounastiri » et celui de la marine espagnole «  Meteor  », ont effectué mercredi 17 février, un exercice de patrouille navale conjoint dans le Détroit de...

Tanger Med : lancement de trois nouveaux services maritimes

Pour renforcer la connectivité de Tanger Med, trois nouveaux services maritimes viennent d’être inaugurés. Dirigés par des armateurs mondiaux de premier plan, ces services faciliteront les liaisons vers l’Europe, l’Asie et l’Afrique...