L’ancien président mauritanien a-t-il des avoirs au Maroc ?

24 septembre 2020 - 19h30 - France - Ecrit par : S.A

Les enquêteurs mauritaniens cherchent à savoir si l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz a des avoirs au Maroc, aux Émirats arabes unis ou en France, afin de les geler. Ceci entre dans le cadre d’une enquête préliminaire sur des présomptions de corruption imputées à des hommes d’affaires et des dizaines de responsables lors du pouvoir de l’ancien président.

D’ores et déjà, la police chargée de la lutte contre les crimes économiques et financiers a gelé les avoirs de M. Aziz découverts en Mauritanie, en plus des comptes et des avoirs de toutes les personnes concernées par l’enquête parlementaire, rapporte Sahara Medias. Parmi ces personnes, le gendre de l’ancien président et le père de celui-ci, ses derniers Premiers ministres et les 34 des ministres qui ont travaillé sous ses ordres.

La même source indique les autorités mauritaniennes soupçonnent l’ancien président d’avoir placé une grande partie de ses biens et de sa famille à Dubaï.

Les enquêteurs pensent que l’ex-président pourrait avoir des biens mal acquis au Maroc. Son épouse Tekber Mint Malaïnine Ould Ahmed aurait investi pendant des années dans l’immobilier. Un investissement qui précède la détérioration des relations entre la Mauritanie et le Maroc sous le règne d’Ould Abdel Aziz.

La France est l’autre pays qui vient à l’esprit des enquêteurs mauritaniens. Simple raison : Badre, un des fils d’Aziz s’y était régulièrement rendu pour conclure l’acquisition d’un média on-line parisien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Corruption - Mauritanie - Emirats Arabes Unis - Enquête

Aller plus loin

Bientôt une visite du roi Mohammed VI en Mauritanie

Le roi Mohammed VI se rendra bientôt en Mauritanie. Le souverain a eu, vendredi 20 novembre 2020, un appel téléphonique avec le président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Ces articles devraient vous intéresser :

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...