Italie : prison pour un Marocain pour avoir forcé son épouse à se convertir à l’Islam

29 avril 2014 - 21h38 - Monde - Ecrit par : J.L

Un Marocain a été condamné à 20 mois de prison avec sursis et 3000 euros d’amende jeudi dernier par le tribunal de première instance de Reggio d’Émilie, au nord de l’Italie, pour avoir voulu forcer son épouse italienne et sa fille à se convertir à l’Islam. L’homme aurait été jusqu’à attacher sa femme et la frapper pour la convaincre d’embrasser l’Islam.

Le mis en cause condamné aussi à ne plus s’approcher de son ex-épouse et de sa fille, aurait mené la vie dure à la victime, selon laquelle son ex-mari était un véritable "ange" avant le mariage. Mais deux mois plus tard, l’homme se transforme complètement, pour devenir extrêmement violent, possessif et jaloux.

Le Marocain de 36 ans interdisait à son épouse de porter des robes, de saluer ses amis et l’a même obligée à changer son travail d’esthéticienne après le mariage, sous prétexte qu’elle ne devait pas toucher les hommes, raconte-t-elle au journal italien Ilrestodelcarlino.

Après avoir perdu son travail peu de temps après son mariage, l’homme accro aux jeux de hasard interdits pourtant par l’Islam, prenait de l’argent quotidiennement à son ex-épouse pour jouer des parties de poker.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Italie - Religion - Prison

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Aïd al-Adha : ruée de Marocains vers l’Espagne

Alors que de nombreux Marocains résidant à l’étranger (MRE) rentrent au Maroc pour y passer les congés de l’Aïd al-Adha, certaines familles marocaines font le chemin inverse.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Voici la date de l’Aïd El Fitr au Maroc

Débuté le 12 mars au Maroc, le ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam, se profile pour de millions de Marocains. Quand aura lieu l’Aïd El Fitr cette année ?

Aid Al Fitr au Maroc : mercredi ou jeudi ?

Les calculs astronomiques prévoient la célébration de l’Aïd Al fitr au Maroc le mercredi 10 avril 2024, comme de nombreux pays arabes et européens, mais l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.