Recherche

Des jours difficiles s’annoncent pour les producteurs marocains du jus industriel

© Copyright : DR

23 octobre 2020 - 15h00 - Economie

Les producteurs marocains de jus de fruits industriel ne sont au bout de leur peine. Alors que le secteur subit depuis plusieurs années une baisse des profits, il doit faire face à une augmentation record de la production en agrumes au titre de la saison 2020-2021.

La production d’agrumes va augmenter de 29% par rapport à 2019, selon les estimations du ministère de l’Agriculture et de la pêche. Le marché est envahi de nouvelles plantations d’oranges, de citrons ou de mandarines grâce au Plan Maroc Vert. Une prouesse qui va permettre au Maroc de dépasser le cap de 1,5 million de tonnes, et de renforcer sa position dans le classement des 10 principaux producteurs mondiaux de l’orange, rapporte challenge.ma.

Et si cela est une aubaine pour les exportations agricoles marocaines dont les agrumes représentent un produit phare, ce n’est pas le cas pour les opérateurs du jus industriel. Plus il y a d’oranges, plus leur prix au kg baisse et le consommateur se tourne vers le jus naturel fait maison. Et dans le cas actuel, le jus d’orange représente plus de 50% des jus industriels vendus au Maroc, tous formats et tous types confondus.

Avec une année marquée par les ravages du covid-19, la prochaine saison risque d’être assez compliquée pour les cinq principaux acteurs qui se répartissent ce marché de près d’un milliard de dirhams, surtout un acteur comme le groupe Alj qui avait mandaté une banque d’affaires il y a deux ans, pour vendre sa filiale peu rentable, Moroccan food processing.

Mots clés: Déficit , Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime , Industrie , Agriculture , Consommation

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact