Des jours difficiles s’annoncent pour les producteurs marocains du jus industriel

23 octobre 2020 - 15h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Les producteurs marocains de jus de fruits industriel ne sont au bout de leur peine. Alors que le secteur subit depuis plusieurs années une baisse des profits, il doit faire face à une augmentation record de la production en agrumes au titre de la saison 2020-2021.

La production d’agrumes va augmenter de 29% par rapport à 2019, selon les estimations du ministère de l’Agriculture et de la pêche. Le marché est envahi de nouvelles plantations d’oranges, de citrons ou de mandarines grâce au Plan Maroc Vert. Une prouesse qui va permettre au Maroc de dépasser le cap de 1,5 million de tonnes, et de renforcer sa position dans le classement des 10 principaux producteurs mondiaux de l’orange, rapporte challenge.ma.

Et si cela est une aubaine pour les exportations agricoles marocaines dont les agrumes représentent un produit phare, ce n’est pas le cas pour les opérateurs du jus industriel. Plus il y a d’oranges, plus leur prix au kg baisse et le consommateur se tourne vers le jus naturel fait maison. Et dans le cas actuel, le jus d’orange représente plus de 50% des jus industriels vendus au Maroc, tous formats et tous types confondus.

Avec une année marquée par les ravages du covid-19, la prochaine saison risque d’être assez compliquée pour les cinq principaux acteurs qui se répartissent ce marché de près d’un milliard de dirhams, surtout un acteur comme le groupe Alj qui avait mandaté une banque d’affaires il y a deux ans, pour vendre sa filiale peu rentable, Moroccan food processing.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Consommation - Industrie - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Déficit

Aller plus loin

Pourquoi il y aura moins d’agrumes cette année ?

Les données prévisionnelles du département américain de l’agriculture (USDA) indiquent que la production mondiale d’agrumes pour la campagne 2019-2020 connaîtra une baisse....

Maroc : baisse de plus de 30% de la production d’agrumes

La production marocaine d’agrumes a baissé de 30 %, par rapport à l’année dernière. Les conditions météorologiques seraient à l’origine de cette chute.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Véhicules électriques : deux usines géantes de batteries au Maroc

Le Maroc va bientôt disposer de deux usines de fabrication de batteries de véhicules. Les projets sont évalués à 6 milliards d’euros et à 4 milliards d’euros, a annoncé cette semaine Ryad Mezzour, le ministre marocain de l’Industrie et du commerce.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Aéronautique : le Maroc décolle et concurrence les géants européens

À l’heure où les constructeurs aéronautiques de l’Europe peinent à répondre à la demande, le Maroc travaille à devenir une plaque tournante de l’aérospatiale.

Le Maroc réussit à faire baisser son déficit budgétaire

À fin octobre dernier, le déficit budgétaire du Maroc s’est allégé, s’établissant à 25,1 milliards DH contre 47 milliards de DH un an auparavant, selon la situation des charges et dépenses du Trésor.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.