Une ceinture verte du Sud de l’Espagne jusqu’au Maroc

19 septembre 2022 - 23h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Des experts originaires de Malaga, dans le sud de l’Espagne, ont mis en œuvre un projet de plantation d’arbres qui « ceinture » la côte méditerranéenne andalouse et s’étend du nord du Maroc à l’Algérie.

Dénommé « Ceinture verte alboranienne », le projet a consisté en la plantation d’arbres non seulement dans la capitale de Malaga, mais aussi au-delà des frontières de l’Espagne, notamment au nord du Maroc et en Algérie, bordés par la mer d’Alboran. Ce projet devrait impacter un total de 12 millions de personnes et couvrir 30 villes de plus de 50 000 habitants, fait savoir Malaga Hoy.

Le groupe d’experts en charge du projet est dirigé par Enrique Salvo Tierra, le directeur de la chaire de conservation de la nature UNÍA et professeur de botanique. Selon lui, le programme est une ceinture verte qui couvre des zones forestières protégées telles que des parcs naturels ou des parcs nationaux, des espaces forestiers considérés comme des zones d’utilité par l’Union européenne et les masses forestières bordant toutes les villes.

À lire : Casablanca recycle ses eaux usées pour arroser ses espaces verts

Ce reboisement apporterait trois avantages fondamentaux. Le premier, une réduction de la chaleur et de l’humidité, ce qui conduirait à un climat plus tempéré. Le second serait de réduire le ruissellement excessif des cours d’eau. Le troisième serait de créer un service écosystémique, ce qui implique par exemple la réduction des poussières…

La Ceinture verte alboranienne sera inscrite dans le plan d’infrastructures vertes, créé par le ministère de la Transition écologique, espérant que « face à l’urgence climatique, 2030 devrait être l’année pour atteindre un degré acceptable de développement d’une ceinture verte de ces caractéristiques ». Selon les recommandations de l’OMS, il doit y avoir un minimum de huit arbres par personne.

Sujets associés : Malaga - Environnement

Aller plus loin

La mer d’Alboran, au large du Maroc, suscite l’inquiétude des scientifiques

Le livre « Mer d’Alborán : Écosystèmes et ressources marines » a été présenté au public lundi. Publié aux éditions Springer et réalisé avec la coordination de l’Institut...

Casablanca recycle ses eaux usées pour arroser ses espaces verts

La ville de Casablanca s’est dotée de plusieurs projets d’épuration et de recyclage des eaux usées traitées pour l’arrosage des espaces verts.

Ces articles devraient vous intéresser :

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Enquête après la supposée pollution de la lagune de Marchica (Nador)

Les informations selon lesquelles le lac Marchica ferait l’objet de pollution volontaire sont fausses, affirme l’Office national de l’électricité et de l’eau Potable (ONEE), qui a publié le rapport d’une commission diligentée du 4 au 6 août sur les lieux.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Le Maroc envahi par les chiens interdits

Alors que la loi relative à « la prévention et la protection des personnes contre les dangers des chiens », interdit la possession, la domestication, l’achat, la vente et l’élevage de chiens classés comme dangereux, nombreux sont les jeunes qui...

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

80 000 truites arc-en-ciel lâchées dans le fleuve d’Oum Er-Rbia

Dans le cadre de la valorisation et à la sauvegarde du patrimoine naturel du Maroc, quelque 80 000 truites arc-en-ciel ont été déversées dans des sources du fleuve d’Oum Er-Rbia.

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...