La mer d’Alboran, au large du Maroc, suscite l’inquiétude des scientifiques

20 juillet 2021 - 21h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le livre « Mer d’Alborán : Écosystèmes et ressources marines » a été présenté au public lundi. Publié aux éditions Springer et réalisé avec la coordination de l’Institut espagnol d’océanographie (IEO), il contient toutes les informations scientifiques les plus récentes sur la mer d’Alborán, le bassin le plus productif de toute la Méditerranée.

Le livre est un condensé de connaissances scientifiques les plus récentes sur la géologie, l’océanographie, la biodiversité et la pêche dans la mer d’Alborán. Il est le fruit d’un travail de quatre années de recherche auxquels ont participé plus d’une centaine (133) de scientifiques de huit pays différents et d’institutions telles que l’Université de Malaga (UMA) ou l’Institut national de recherche halieutique du Maroc, informe La Opinion de Malaga.

« Notre principale motivation était de recueillir toutes les informations scientifiques dont nous disposions jusqu’à présent, aussi rigoureusement que possible, pour mettre en place une base de données fiables, car nous sommes très préoccupés par l’avenir de la mer d’Alborán », a déclaré José Carlos Báez, chercheur au Centre océanographique de Malaga (IEO, CSIC) et auteur principal du livre, lors de sa présentation au Rectorat, en présence des co-auteurs comme Antonio Flores, doyen de la Faculté des sciences et coordinateur d’un des chapitres, Juan Tomás Vazquez et Juan Antonio Camiñas.

À lire : Le Maroc veut dynamiser la recherche océanographique

L’avenir de la mer d’Alborán face aux changements climatiques et à l’occupation des côtes constitue la problématique centrale de l’ouvrage. « Il est bien connu que la planète subit actuellement un changement mondial affectant la mer d’Alboran, ses écosystèmes et ses populations. Dans ce contexte, une base de référence publique des connaissances existantes est nécessaire pour pouvoir comparer et surveiller les changements futurs », a soutenu Baez.

Pour sa part, Juan Antonio Camiñas, chercheur à la retraite de l’IEO, a indiqué que « la conservation des espèces et des écosystèmes d’Alborán, basée sur les connaissances scientifiques accumulées depuis plus de cent ans et consignées dans ce livre, est un atout que les gestionnaires doivent exploiter pour que les générations futures soient outillées en matière de gestion intégrée et de conservation des espèces ».

L’ouvrage compte 939 pages et 336 illustrations, et est subdivisé en quatre parties. La première présente une vision des processus climatiques, géologiques et océanographiques ; la deuxième développe les écosystèmes et leur biodiversité ; la troisième fait une analyse des ressources halieutiques et aquacoles et la quatrième propose des politiques de conservation et de gestion.

Sujets associés : Espagne - Maritime - Malaga - Recherche

Aller plus loin

Volcan aux Canaries : le Maroc doit-il craindre le dioxyde de soufre ?

Les émissions de dioxyde de soufre produit par la lave émanant du volcan Cumbre Vieja sur l’île de La Palma ont déjà atteint le Maroc. Les experts indiquent toutefois qu’elles...

Le Maroc veut dynamiser la recherche océanographique

Dans le cadre du renforcement de la recherche scientifique, principalement dans le domaine de la marine, la Marine royale et l’Université Abdelmalek Essâadi (UAE) ont organisé,...

Les scientifiques marocains assistent à l’éruption de sursaut Gamma

À l’instar de plusieurs astronautes dans le monde, l’Observatoire de l’Oukaimeden, relevant de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, a pu également observer le flash de lumière...

Une ceinture verte du Sud de l’Espagne jusqu’au Maroc

Des experts originaires de Malaga, dans le sud de l’Espagne, ont mis en œuvre un projet de plantation d’arbres qui « ceinture » la côte méditerranéenne andalouse et s’étend du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Étonnante découverte de fossiles de dinosaures au Maroc

Des fossiles d’abelisauridae, des dinosaures parents éloignés des tyrannosaures, ont été découverts au Maroc, ce qui relance le débat, ouvert depuis plus de 200 ans, sur l’extinction des dinosaures de la surface de la terre.

Nouvelle découverte de fossiles de vers marins « géants » au Maroc

Des chercheurs de l’Université Complutense de Madrid (UCM) et de l’Institut des géosciences (IGEO) ont découvert deux vers marins de l’ère paléozoïque, il y a 455 millions d’années, sur le site marocain de Tafilalt Biota. Ils correspondent au nouveau...

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Découverte de fossiles d’un lézard marin (Thalassotitan atrox) au Maroc

Des chercheurs ont découvert au Maroc un lézard marin (mosasaure) géant nommé Thalassotitan atrox, avec d’énormes mâchoires et des dents comme celles des orques, et se nourrissant de tortues et d’autres reptiles marins.

Découverte d’un important site fossilifère au Maroc

Des chercheurs internationaux ont découvert un nouveau site fossilifère important au Maroc, qui ouvre de nouvelles voies pour la recherche paléontologique et écologique. Ce site révèle que des arthropodes géants dominaient les mers il y a 470 millions...

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.

Des chercheurs espagnols reconstituent le régime alimentaire d’un vieux macaque découvert au Maroc

Des chercheurs de l’Institut catalan de paléoécologie humaine et d’évolution sociale (IPHES-CERCA) et de l’Université de Barcelone (UB) ont réussi à reconstituer le régime alimentaire et l’habitat d’un macaque vieux de 2,5 millions d’années dont les...

L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Des scientifiques ont découvert des fossiles de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert du Sahara marocain et jugent « plausible à certains...

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.