La mer d’Alboran, au large du Maroc, suscite l’inquiétude des scientifiques

20 juillet 2021 - 21h00 - Ecrit par : A.P

Le livre « Mer d’Alborán : Écosystèmes et ressources marines » a été présenté au public lundi. Publié aux éditions Springer et réalisé avec la coordination de l’Institut espagnol d’océanographie (IEO), il contient toutes les informations scientifiques les plus récentes sur la mer d’Alborán, le bassin le plus productif de toute la Méditerranée.

Le livre est un condensé de connaissances scientifiques les plus récentes sur la géologie, l’océanographie, la biodiversité et la pêche dans la mer d’Alborán. Il est le fruit d’un travail de quatre années de recherche auxquels ont participé plus d’une centaine (133) de scientifiques de huit pays différents et d’institutions telles que l’Université de Malaga (UMA) ou l’Institut national de recherche halieutique du Maroc, informe La Opinion de Malaga.

« Notre principale motivation était de recueillir toutes les informations scientifiques dont nous disposions jusqu’à présent, aussi rigoureusement que possible, pour mettre en place une base de données fiables, car nous sommes très préoccupés par l’avenir de la mer d’Alborán », a déclaré José Carlos Báez, chercheur au Centre océanographique de Malaga (IEO, CSIC) et auteur principal du livre, lors de sa présentation au Rectorat, en présence des co-auteurs comme Antonio Flores, doyen de la Faculté des sciences et coordinateur d’un des chapitres, Juan Tomás Vazquez et Juan Antonio Camiñas.

À lire : Le Maroc veut dynamiser la recherche océanographique

L’avenir de la mer d’Alborán face aux changements climatiques et à l’occupation des côtes constitue la problématique centrale de l’ouvrage. « Il est bien connu que la planète subit actuellement un changement mondial affectant la mer d’Alboran, ses écosystèmes et ses populations. Dans ce contexte, une base de référence publique des connaissances existantes est nécessaire pour pouvoir comparer et surveiller les changements futurs », a soutenu Baez.

Pour sa part, Juan Antonio Camiñas, chercheur à la retraite de l’IEO, a indiqué que « la conservation des espèces et des écosystèmes d’Alborán, basée sur les connaissances scientifiques accumulées depuis plus de cent ans et consignées dans ce livre, est un atout que les gestionnaires doivent exploiter pour que les générations futures soient outillées en matière de gestion intégrée et de conservation des espèces ».

L’ouvrage compte 939 pages et 336 illustrations, et est subdivisé en quatre parties. La première présente une vision des processus climatiques, géologiques et océanographiques ; la deuxième développe les écosystèmes et leur biodiversité ; la troisième fait une analyse des ressources halieutiques et aquacoles et la quatrième propose des politiques de conservation et de gestion.

Tags : Espagne - Maritime - Malaga - Recherche

Aller plus loin

Séismes dans le Nord du Maroc : faut-il craindre le big one ?

Un total de 2 139 tremblements de terre d’intensité variable, avec des épicentres autour de la mer d’Alboran, ont été enregistrés depuis début avril 2021. C’est ce que révèle...

Volcan aux Canaries : le Maroc doit-il craindre le dioxyde de soufre ?

Les émissions de dioxyde de soufre produit par la lave émanant du volcan Cumbre Vieja sur l’île de La Palma ont déjà atteint le Maroc. Les experts indiquent toutefois qu’elles ne...

Le Maroc reçoit son navire de recherches océanographiques

« Abou Al-Hassan Al-Marrakchi », navire de recherches océanographiques acquis par le Maroc, a été réceptionné au port d’Agadir.

Le Maroc veut dynamiser la recherche océanographique

Dans le cadre du renforcement de la recherche scientifique, principalement dans le domaine de la marine, la Marine royale et l’Université Abdelmalek Essâadi (UAE) ont organisé,...

Nous vous recommandons

Le Ziyech des grands jours est de retour (vidéo)

Hakim Ziyech s’est illustré mercredi face à Tottenham (2-2). Le Lion de l’Atlas a marqué un doublé au cours de ce match amical comptant pour la préparation de la saison de Premier League.

Espagne : des MRE victimes d’un grave accident de la route à Grenade

Deux bus transportant des Marocains résidant à l’étranger (MRE) sont entrés en collision à Moraleda de Zafayona, une commune de la province de Grenade, dimanche 3 juillet, faisant un mort et plusieurs blessés...

Vers la liquidation des filiales marocaines du groupe Fram ?

Après sept ans de gestion du cas marocain, le groupe Fram risque de liquider ses filiales marocaines. Une réunion est prévue en ce sens à la fin du mois de juin à Toulouse.

Variant Omicron : les soins intensifs débordés à Casablanca

Plus de place au service de soins intensifs et de réanimation du CHU de Casablanca. Les cas graves et critiques s’entassent à cause du variant Omicron alors que cette nouvelle vague de contamination vient à peine de commencer. Les experts et autres...

Maroc : vers la dépénalisation de la consommation d’alcool ?

On en sait un peu plus sur la réforme du Code de procédure pénale en attente d’être adopté au Maroc. Selon les explications fournies par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, cette réforme entend entre autres, introduire la dépénalisation de la...

Emoi à Agadir, un homme tue sa soeur et son neveu

Un individu a été arrêté dimanche par la police d’Agadir pour son implication présumée dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort de deux membres de sa famille.

Maroc : le Covid-19 met à genoux l’immobilier

Déjà en difficulté, le secteur de l’immobilier s’est davantage fragilisé avec l’avènement de la crise sanitaire. Malgré la reprise des activités, le secteur a du mal à sortir la tête de l’eau, poussant les acteurs à réclamer un plan de sauvetage...

Casablanca : un juge corrompu devant la justice

À Casablanca, l’affaire des juges épinglés dans le cadre d’une enquête menée sur l’implication prétendue de magistrats dans une tentative d’ingérence dans un dossier judiciaire en cours, n’a pas fini de livrer ses secrets. Un juge qui occupait le poste de...

Wizz Air suspend des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Wizz Air va mettre fin à la liaison Dortmund-Marrakech. Cette suspension intervient après que la low-cost hongroise a décidé de fermer ses bases de Dortmund et Riga.

Covid-19 : le Maroc de retour à un confinement partiel, voire total ?

Des restrictions sont de nouveau de rigueur dans certaines régions du Maroc en vue de limiter la mobilité entre les villes. C’est la décision des autorités face à la recrudescence inquiétante des cas de malades du Covid-19 au royaume, où le retour à un...