Les MRE interdits d’importer certains produits

11 novembre 2023 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Face à la prolifération des punaises de lit dans certains pays européens comme la France, le Maroc renforce le système de vigilance aux frontières. Une décision a été prise dans ce sens.

L’importation des tapis, draps, couvertures, mobiliers en bois, produits d’ameublements, parquets et produits électroménagers de seconde main, par les MRE, ou autres, est désormais soumise à une autorisation spéciale et préalable. Ainsi en a décidé le ministère de l’Industrie et du commerce après concertation avec le ministère de la Santé et de la protection sociale, fait savoir SNRT News. Cette décision est entrée en vigueur le 30 octobre, date de sa publication au bulletin officiel.

À lire : Punaises de lit : le Maroc se barricade contre la France

Début octobre, le ministère de la Santé et de la Protection sociale avait confirmé l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Aussi, a-t-il renforcé la surveillance sanitaire aux frontières, assuré un suivi dans les zones à risque et a publié sur son site des recommandations pour les voyageurs. Il a par ailleurs activé un système de surveillance pour la détection précoce d’éventuels incidents inhabituels et conseillé notamment d’éviter l’achat de matelas, meubles ou vêtements d’occasion issus de régions touchées par une forte présence de ces insectes.

À lire :Punaises de lit : Casablanca se mobilise

La France est l’un des pays européens touchés par la prolifération des punaises de lit. Ces insectes sont hématophages : ils sucent le sang de leur hôte, ce qui donne lieu à des petites piqûres rouges, souvent groupées, sur la peau. Celles-ci peuvent causer des démangeaisons. Elles se transmettent par le biais de tissu – les vêtements donc – et s’installent dans les lits, où elles se reproduisent extrêmement rapidement. L’invasion de ces petites bêtes entraîne des conséquences financières et psychologiques insoupçonnées. Entre 2017 et 2022, 11 % des foyers français ont été infestés par des punaises de lit, précise l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) dans un rapport publié en juillet.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Santé - Ministère de la Santé - MRE

Aller plus loin

Punaises de lit : Casablanca se mobilise

La ville de Casablanca s’attaque à la lutte contre les insectes nuisibles, dont les punaises de lit, récemment repérées en France.

Punaises de lit en France : le Maroc active le système de vigilance sanitaire aux frontières

Suite à l’annonce de la propagation des punaises de lit en France, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale a activé le système de vigilance et de surveillance...

Punaises de lit : le Maroc se barricade contre la France

La prolifération des punaises de lit en France préoccupe à un haut point le Maroc qui vient de mettre en place un dispositif strict de prévention pour éviter leur « importation...

Punaise de lit : un bateau en provenance de France bloqué à Tanger Med

Les autorités de Tanger Med ont immédiatement activé le système d’alerte suite à la détection d’une possible présence de punaises de lit sur un ferry en provenance de Marseille.

Ces articles devraient vous intéresser :

Impôts : des procédures simplifiées pour les MRE

La simplification des procédures administratives pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) a permis à ces derniers de se mettre à jour vis-à-vis de l’administration fiscale, a déclaré Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances.

Données bancaires des MRE : le gouvernement rassure

Alors que la question de l’échange automatique des données sur leurs comptes bancaires, actions et biens détenus au Maroc avec l’OCDE refait surface, Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des Finances, a tenu à rassurer les Marocains résidant...

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Tranferts records des Marocains du monde

Malgré une conjoncture économique difficile liée à la tension russo-ukrainienne, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient augmenter de 12,9% cette année pour dépasser les 105 milliards de dirhams, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.