Covid-19 : les autorités font fermer un lycée de Rabat

23 décembre 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le lycée Abi Dar Al Ghafari, situé à Rabat, a été fermé mardi par les autorités de la ville, en raison de la détection d’un foyer infectieux du Covid-19, notamment le variant Delta.

En tout, au moins 8 élèves ont contracté le Covid dans ce lycée où des analyses sont en cours pour déterminer la gravité de la situation. L’établissement scolaire sera fermé pendant 15 jours.

Pour rappel, le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé, mardi, la détection de 27 nouveaux cas confirmés du variant Omicron du coronavirus, portant à 28 le nombre des cas.

A lire  : Covid-19 : multiplication des cas « Omicron » au Maroc

Dans un communiqué, le ministère a également fait état de 46 cas suspects du nouveau variant, précisant que 13 cas confirmés ont été recensés dans la région de Casablanca-Settat, 11 dans la région de Rabat-Salé-Kénitra et 4 à Fès-Meknès.

Sujets associés : Rabat - Education - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19 : multiplication des cas « Omicron » au Maroc

27 nouveaux cas confirmés du variant Omicron du Covid-19 ont été détectés au Maroc portant à 28 le nombre des cas confirmés, selon le ministère de la Santé.

Covid : le lycée français André-Malraux de Rabat fermé

La ville Rabat a contraint le Lycée français International André-Malraux (LFIAM) à basculer en mode distanciel, à compter de ce jeudi 6 janvier.

Le Maroc « prêt » pour le variant Omicron

Le coordinateur du Centre national d’opérations d’urgence en Santé publique, Mouad El Mourabit, a déclaré que le Maroc est prêt à faire face au nouveau variant Omicron et ce, «...

Maroc : 130 écoles fermées à cause du Covid-19

Du 10 au 15 janvier dernier, le nombre de cas de Covid-19 dans les établissements scolaires marocains a flambé, entrainant la fermeture de 130 écoles, dont 24 relevant des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.