Recherche

Rachida Dati contre attaque après une plainte pour "abus de bien sociaux"

Rachida Dati

6 juin 2019 - 11h50 - Marocains du monde

Rachida Dati, l’ancienne ministre de la justice sous Nicolas Sarkozy, est accusée d’"abus de bien sociaux" et de corruption, dans une affaire en rapport avec la filiale de l’alliance Renault-Nissan, RNBV.

Une actionnaire de Renault a déposé une plainte contre Rachida Dati et le criminologue Alain Bauer, pour "usage inconsidéré des fonds de Renault". Des contrats avec la filiale néerlandaise de l’alliance Renault-Nissan sont remis en question.

"Mes soupçons portent sur l’usage inconsidéré des fonds de Renault", souligne l’avocat de la partie civile, cité par 20minutes, qui ajoute que "les contrats sont douteux de par leurs montants, effectués au profit d’une filiale n’ayant aucun salarié".

Créée par Carlos Ghosn pour représenter l’alliance des deux constructeurs, RNBV est accusée d’avoir engagé 11 millions d’euros de dépenses suspectes, dont 900.000 euros ont été perçus par Rachida Dati entre 2010 et 2012 et 1 million par Alain Bauer. L’ex-patron de l’alliance est mis en examen au Japon pour ces malversations financières.

En réaction à ces propos diffamatoires, les avocats de Rachida Dati dénoncent une "campagne de presse calomnieuse menée par l’avocat d’un actionnaire anonyme de Renault diffusant à l’envi des propos diffamatoires constituant de fausses informations dans le seul objectif de déstabiliser Rachida Dati qui a annoncé sa candidature à la mairie de Paris".

L’ancienne ministre franco-marocain a décidé de contre-attaquer en portant plainte à son tour pour "dénonciation calomnieuse".

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact