Recherche

Non rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger : "une atteinte grave à leur dignité"

© Copyright : DR

31 mai 2020 - 08h00 - Société

Souad Chaouih, présidente de l’Association des Marocains en France (AMF) se désole du sort réservé aux Marocains bloqués à l’étranger à cause du coronavirus depuis plusieurs mois. Au micro de la chaîne de télévision TV5MONDE, tout en exigeant le rapatriement urgent des Marocains, elle dénonce une atteinte grave à leur dignité.

Interrogée sur le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger par Tv5monde, Souad Chaouih note une démission totale du gouvernement marocain. Une démission doublée de la violation de l’article 22 de la Constitution marocaine qui stipule que l’État a le devoir de protéger ses citoyens, qu’ils soient ou non sur le sol marocain, a-t-elle dénoncé.

Pour la présidente de l’Association des Marocains en France (AMF), il est inconcevable que depuis deux mois, et malgré les nombreux appels et autres mouvements de protestations des Marocains bloqués à l’étranger, le gouvernement n’ait pas pu trouver une solution pour permettre à ces derniers de rentrer chez eux. Les 32 000 Marocains bloqués à l’étranger n’ont comme réponses à leurs demandes de rapatriement que des promesses jamais tenues, a-t-elle insisté, notant que son association ne cesse de recevoir des plaintes des Marocains qui ne veulent que rentrer chez eux, car lassés de vivre une détresse psychologique, physique et morale loin de leur patrie. Elle dénonce également l’omerta entretenue par Saad-Eddine El Othmani, le chef du gouvernement marocain, sur le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger. Rien de concret n’a jamais filtré de ses rares sorties, dénonce-t-elle.

Face à la situation précaire des Marocains bloqués à l’étranger qui compte plusieurs personnes vulnérables, elle a interpellé le gouvernement marocain sans avoir gain de cause. À cet effet, la présidente de l’AMF a confié que le consulat marocain en France a créé des cellules d’accompagnement avec des aides dérisoires, qui sont très loin d’être la solution. Souad Chaouih souligne que pour forcer la main au gouvernement du Maroc, l’AMF a organisé une conférence en ligne au terme de laquelle les associations ont décidé de saisir la Fédération internationale des droits humains (FIDH) afin de contraindre l’Exécutif marocain à rapatrier les Marocains bloqués à l’étranger.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact