Recherche

Enfin une issue pour les Maroco-espagnols ?

© Copyright : DR

26 avril 2020 - 17h30 - Société

Alors que les autorités espagnoles ont accepté d’affréter des avions pour le rapatriement des Marocains naturalisés espagnols, ceux détenant des titres de séjour sont laissés pour compte.

Il a fallu plusieurs coups de gueule et une mobilisation rare du collectif marocain résidant en Espagne et bloqué au royaume pour que les élus espagnols se saisissent de cette affaire, et que la requête de rapatriement soit acceptée, rapporte LesEco.ma. Ce sujet fait l’objet de débat au Congrès des députés, la Chambre basse espagnole.

L’ambassade d’Espagne au Maroc a annoncé sur les réseaux sociaux que le premier vol est prévu pour le 27 avril. De même, des mails envoyés par différents consulats espagnols au Maroc à des Marocains naturalisés espagnols, indiquent que des vols seront programmés dans les tout prochains jours. Et, les concernés seront informés par la suite de la conduite à tenir. Sauf que l’un des courriers porte la mention « candidature au rapatriement ». En clair, le rapatriement n’est qu’un effet d’annonce.

Certains résidents marocains sont également concernés par ce probable rapatriement. « Il s’agit de cas humanitaires, c’est-à-dire des personnes souffrant de maladies chroniques, des femmes enceintes ou des parents en compagnie d’enfants mineurs. Nous suivons de près les dossiers et nous veillons à ce que les critères soient d’ordre humanitaires », confie Ahmed Alami, président d’Itran, l’association des amis du peuple marocain.

Quant au rapatriement du reste des Marocains porteurs d’un titre de séjour, rien n’est encore programmé. Les autorités consulaires espagnoles déclinent toute responsabilité et accusent le royaume de n’avoir pas autorisé jusque-là le départ des Marocains résidant sur le sol espagnol. « Le Maroc n’a mis aucun obstacle au départ des Marocains établis en Espagne. Ce sont les autorités espagnoles qui n’étaient pas à la hauteur », affirme Ahmed Alami. Il assure par ailleurs qu’il est en contact avec la région autonome d’Andalousie et son président pour rapatrier environ 2 000 Marocains par voie maritime.

Mots clés: Espagne , Vol , Rapatriement

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact