Les raisons du rapprochement du Maroc avec la Chine

7 janvier 2022 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les relations entre le Maroc et la Chine se renforcent. Les deux pays ont signé mercredi dernier une convention de partenariat pour la mise en œuvre du projet stratégique chinois des « Nouvelles routes de la soie ».

Refroidissement des relations entre le Maroc, la France, l’Espagne et l’Allemagne, crise avec l’Algérie à cause notamment de la question du Sahara… Autant de raisons qui poussent le royaume à se tourner vers la Chine avec qui elle s’emploie à renforcer ses relations. Selon un proche des autorités marocaines, le Maroc « met en scène la diversification de ses partenariats à l’heure où la relation s’est refroidie avec ses partenaires traditionnels comme l’Espagne, la France ou l’Allemagne », rapporte le journal français L’Opinion.

À lire : Le Maroc et la Chine veulent renforcer leur coopération bilatérale

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger est le chef d’orchestre. Il avait effectué une visite à Budapest en décembre dernier, où il s’est entretenu notamment avec ses homologues des pays du groupe de Visegrad. Mercredi, il a signé la convention de partenariat pour la mise en œuvre des « Nouvelles routes de la soie », initiative stratégique de construction de ports, de voies ferrées, d’aéroports et de parcs industriels visant à améliorer les liaisons entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique.

À lire : Presse algérienne : la Chine, un partenaire stratégique détourné par le Maroc

Cette convention favorisera l’accès aux financements chinois pour réaliser de grands projets au Maroc, facilitera les échanges commerciaux, la création de joint-ventures dans les secteurs industriels et énergétiques, la recherche et la coopération technologique. Ning Jizhe, vice-président de la Commission nationale pour le développement de la réforme, qui a signé cette convention, affirme que la Chine a pris l’engagement d’encourager ses entreprises à investir dans le royaume. De son côté, Rabat met en avant son accès préférentiel et sa proximité des marchés européens et africains pour attirer les investissements chinois, l’Algérie étant en avance sur le royaume. « Les investissements directs de la Chine ont atteint 380 millions de dollars », a précisé Ning Jizhe.

Sujets associés : Coopération - Algérie - Chine - Sahara Marocain

Aller plus loin

Le Maroc et la Chine veulent renforcer leur coopération bilatérale

Le Maroc et la Chine viennent de signer un accord spécial de coopération, qui permettra de dynamiser les liens bilatéraux et renforcer les échanges dans tous les domaines.

Confronté à une pénurie des premières doses de vaccins, le Maroc se tourne vers la Chine

Le Maroc fait face à une pénurie des premières doses des vaccins chinois et britannique Sinopharm et AstraZeneca. Le royaume négocie avec la Chine pour s’en approvisionner le...

La Chine livre 500  000 vaccins Sinopharm au Maroc

Le Maroc a réceptionné, ce vendredi, 500 000 nouvelles doses du vaccin chinois Sinopharm. Ce nouveau stock vient appuyer les efforts du royaume pour mener à bien sa campagne de...

Presse algérienne : la Chine, un partenaire stratégique détourné par le Maroc

L’alliance sino-marocaine ne semble pas plaire au voisin algérien. La presse locale tire à boulets rouges sur le régime en lui reprochant son immobilisme dans un dossier «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...