Recherche

Renault, après la voiture, l’immobilier

© Copyright : DR

11 septembre 2019 - 23h50 - Economie

Après avoir fait ses preuves dans la vente de véhicules neufs avec une part de marché ayant bondi de 3 points en un seul semestre à 43,3%, Renault commerce Maroc (RCM) est en passe de réaliser une plus-value plantureuse dans le domaine foncier.

Grâce à des ventes record de près de 35.000 unités à fin juin 2019 entre ses deux marques phares, Renault et Dacia, le Groupe au losange cherche désormais à développer sa filiale foncière qui compte plusieurs sites urbains d’exception dont la valeur vénale a connu une évolution exponentielle au cours des dernières années, rapporte challenge.ma.

Selon la même source, le site logistique d’Aïn Sbaâ, situé sur plusieurs hectares au milieu d’une zone devenue R+5, abrite, depuis 2006, le Magasin national de Pièces de rechange (MNPR) de Renault qui irrigue l’ensemble des concessionnaires et de grossistes partenaires.

Pour extraire la valeur foncière de ce joyau, estimée à près de 200 millions de dirhams, RCM doit passer par une externalisation de la gestion du MNPR dont le processus est à un stade assez avancé.

Une fois cette opération réussie, Renault commerce Maroc pourra cédér le terrain ainsi libéré, dont la constructibilité et l’emplacement pourront être utilisés pour plusieurs types de projets immobiliers (Résidentiel, professionnel, commerce).

Au-delà de RCM, créé depuis 1928 et qui opère en tant qu’importateur des véhicules de marques détenues par sa maison mère, le deuxième constructeur européen gère également au Maroc une activité purement financière.

C’est à travers RCI finance Maroc (établissement de crédit leader dans le financement automobile) et une base industrielle importante composée de SOMACA et de Renault-Nissan Tanger. Ses deux branches, en revanche, produisent des véhicules destinés au marché local et à l’exportation.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact