Un résident occasionnel au Maroc arrêté à Dubaï pour trafic de drogue

10 novembre 2023 - 18h30 - Monde - Ecrit par : S.A

Un résident occasionnel au Maroc et un autre homme ont été interpellés à Dubaï, aux Émirats arabes unis pour un important trafic de drogue. Ces deux trafiquants pourraient être bientôt extradés en France.

L’arrestation d’Abdelkader Bouguettaia surnommé « Bibi », âgé de 36 ans, et d’Abdel Karim Touil, surnommé « le professeur » a eu lieu en marge de la visite du ministre de l’Intérieur français Gérald Darmanin, aux Émirats arabes unis, fin octobre, rapporte L’Obs. Information confirmée par de sources proches du dossier. Ces deux importants trafiquants de drogue figuraient sur la liste des plus gros trafiquants de drogue recherchés par l’Office antistupéfiants français (OFAST), a précisé une source proche du dossier.

À lire : Une course-poursuite surréaliste entre des trafiquants marocains et la police espagnole

En mai, Bouguettaia a écopé de neuf ans de prison par contumace à Lille pour son rôle dans l’importation d’un container contenant 599 kilos de cocaïne qui avait été intercepté à Anvers (Belgique), fait savoir La Voix du Nord. Soupçonné d’être le « commanditaire » et « l’organisateur » d’une importation de 2,5 tonnes de cocaïne, découvertes par les autorités à Carthagène, en Colombie. Le port du Havre où il est né était la destination de la cargaison. Depuis 2019, ce résident occasionnel au Maroc vit aux Émirats arabes unis. Depuis Dubaï, il « gérait les importations de cocaïne ».

À lire :Montpellier : un Marocain en prison pour une affaire de drogue qui a mal tourné

En octobre, le tribunal de Bordeaux a condamné Abdel Karim Touil, en son absence pour sa participation à l’importation d’une cargaison de 730 kilos de cocaïne, fait savoir le quotidien Sud Ouest. Il était soupçonné d’être derrière l’importation d’une quantité drogue, dissimulée dans une cargaison de bois. Sauf que la cargaison venant du Brésil a atterri par erreur dans une société de Montussan, un village de Gironde.

À lire :Qui est Zubair B, le gros trafiquant de drogue marocain arrêté à Dubaï ?

Après leur arrestation, les deux Français pourraient être extradés vers la France. Seul hic : « Il est plus compliqué, pour des raisons qui relèvent du fonctionnement de la justice dans nos deux pays, d’obtenir leurs extraditions en France. C’est ce sur quoi nous travaillons avec nos partenaires et amis Émiriens », avait dit Gérald Darmanin, cité par son entourage, lors de sa visite aux Émirats arabes unis le 25 octobre. Reste à savoir si l’arrivée prochaine d’un « magistrat de liaison » français sur place faciliterait la procédure.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Emirats Arabes Unis - Extradition - Trafic

Aller plus loin

Une course-poursuite surréaliste entre des trafiquants marocains et la police espagnole

En Espagne, des trafiquants de cannabis marocain coursés par les garde-côtes espagnols ont fini par s’échouer sur une plage, devant le regard médusé des touristes. Deux d’entre...

Vie et parcours du narco-trafiquant marocain « El Nene »

Mohamed Taieb, surnommé El Nene, baron de la drogue assassiné en 2014 en Espagne et dont le corps n’a jamais été retrouvé, aura révolutionné le trafic de drogues dans le détroit.

Qui est Zubair B, le gros trafiquant de drogue marocain arrêté à Dubaï ?

Deux Néerlandais, dont un d’origine marocaine, ont été arrêtés à Dubaï pour trafic international de drogue à grande échelle. Ils font partie des 49 membres d’un « super cartel »...

Montpellier : un Marocain en prison pour une affaire de drogue qui a mal tourné

L’antenne du Raid de Montpellier avait interpellé fin septembre un Marocain, auteur présumé d’un coup de feu sur un individu actuellement en fuite et activement recherché. Le...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.