France : les Restos du cœur refusent une bénévole voilée

28 novembre 2019 - 07h20 - France - Ecrit par : S.A

Le port du voile a été la raison principale de l’exclusion d’une bénévole d’un centre de l’association « Les Restos du Cœur » sis à Toulon. Cet incident, qui s’est produit le 3 septembre dernier, n’est pas du goût du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) qui dénonce la charte « discriminatoire » de l’association interdisant le port « de signes religieux ostentatoires parmi les bénévoles ».

Les bénévoles voilées ne sont pas les bienvenues aux Restos du Cœur. En témoigne l’histoire que le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a relatée sur son site. Une femme voilée a été « exclue de la mission qu’elle exerçait depuis plus d’un an, en tant que bénévole, parce qu’elle portait un foulard ».

Pour le CCIF, « les discriminations islamophobes ferment des portes dans le monde du travail aux femmes musulmanes. C’est aussi vrai dans le monde associatif. C’est dire à quel point l’islamophobie touche toutes les sphères de la vie des femmes musulmanes ».

L’association « Les Restos du Cœur » assume par contre sa décision qui trouve son fondement dans sa charte. « (…) On n’accepte pas les badges syndicaux, les personnes en responsabilité dans un centre ne peuvent pas être des élus politiques et de même, pour que tout le monde soit à l’aise, les bénévoles ne peuvent porter aucun signe distinctif religieux, quelle que soit la religion », a déclaré la responsable de communication de cette association vieille de trente ans.

Toutefois, cette mesure ne s’applique pas aux « personnes que l’on accueille dans les centres, qui peuvent venir comme elles l’entendent ».

Pour le CCIF, cette charte est « discriminatoire », et « cette indépendance doit garantir justement que la structure ne discrimine pas ses bénévoles en raison de leur confession religieuse ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Toulon - Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) - Voile islamique

Aller plus loin

France : une femme voilée humiliée (vidéo)

La présence d’une femme voilée qui accompagnait son enfant au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté à Dijon a provoqué l’ire d’un responsable du Rassemblement national...

France : un enfant privé de cantine pour avoir refusé de manger de la viande

Le jeune Kamil, âgé de 8 ans, a été exclu de la cantine par le maire de Pont-de-Chéruy, en France, pour la simple raison qu’il ne mange pas de viande.

France : un restaurant refoule des femmes voilées (vidéo)

Bien qu’elles aient réservé une table, des femmes ont été refoulées dans un restaurant à Paris parce que l’une d’entre elles portait le voile.

France : un homme appelle au meurtre d’une femme voilée

Un employé de la mairie Meaux a lancé, le 19 octobre, un appel au meurtre d’une femme voilée, suite à une manifestation contre l’islamophobie organisée à Paris.

Ces articles devraient vous intéresser :

British Airways : une combinaison et un hijab pour les hôtesses de l’air

La compagnie aérienne British Airways a dévoilé les nouveaux uniformes que porteront désormais ses hôtesses de l’air. Il s’agit d’une combinaison et d’un hijab et l’une autre variante plus ample, mais toujours avec le voile.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Amel, nouvelle chroniqueuse voilée sur TPMP, ne fait pas l’unanimité

Amel, la nouvelle chroniqueuse voilée de l’émission « Touche Pas mon Poste » de Cyril Hanouna, qui a fait sa première apparition lundi, divise les téléspectateurs.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Le hijab sur la pelouse : la Marocaine Nouhaila Benzina fait réagir la planète football

Le prédicateur marocain Ahmed Raissouni a pris la défense de la défenseure marocaine Nouhaila Benzina, première joueuse à porter le voile lors d’une coupe du monde féminine. Elle est la cible des extrémistes.