Recherche

Grande mobilisation contre l’islamophobie et le racisme à Belfort

© Copyright : DR

4 novembre 2019 - 07h30 - Monde

Près de 1100 personnes ont répondu présentes, le samedi 2 novembre, à l’appel de l’Association des Musulmans du Territoire de Belfort contre l’islamophobie et le racisme à Belfort en France.

Face à la montée galopante de l’islamophobie en France, les femmes musulmanes ont décidé d’élever la voix. « Nous sommes Français, nous payons nos impôts et nous vivons comme tout le monde », scandait-on dans la foule, le samedi 2 novembre 2019 à Belfort.

Elles étaient indignées et remontées contre les récentes attaques sur des femmes voilées, notamment, celle du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, au cours de laquelle une maman voilée, originaire de Belfort, a été prise à partie par un élu RN.

A en croire celles qui ont fait le déplacement, leur voile ne représente pas un danger, rapporte francebleu. Face au vote des Sénateurs interdisant le port du voile lors de sorties scolaires pour les mamans accompagnatrices, elles indiquent que cette loi va pénaliser tout simplement leurs enfants, vu que presque toutes les femmes qui participent aux sorties sont voilées, relève la même source.

D’autres y voient plutôt une injustice. « Bientôt, il y aura une sortie pour ma fille et je ne pourrai pas y participer à cause de la loi. Qu’est-ce que je peux lui expliquer ? Que maman n’est pas la bienvenue ? C’est une injustice », se désole cette mère de famille.

Rassemblés devant la préfecture, les manifestants ont apprécié le message d’Ali Sahab, Présidente de l’Association des Musulmans du Territoire de Belfort. La première responsable a lu une lettre à destination du Président de la République, Emmanuel Macron, avant de remettre le document au Préfet David Philot, précise le même média.

Dans son allocution, la Présidente a rappelé le vœu de tous les citoyens français de confession musulmane. A l’en croire, ceux-ci veulent juste être traités de la même façon que tout le monde. « On ne demande pas des privilèges, mais tout simplement l’application de la loi », a ajouté Ali Sahab.

Après l’organisation réussie de cette première sotie, un prochain rassemblement, cette fois-ci national, est prévu à Paris le 10 novembre prochain, indique la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact