Retour au bled en Renault 12 : l’exposition émouvante à Marseille

1er octobre 2023 - 08h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Une exposition consacrée aux vieilles voitures Renault 12 surchargées utilisées par de milliers de Maghrébins, qui rentraient au Maroc, en Algérie pendant les vacances se déroule au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), à Marseille, en France.

Depuis le 29 septembre, le metteur en scène et réalisateur français d’origine marocaine, Mohamed El Khatib, artiste associé pour l’année 2023 du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM), rend hommage à la génération de son père qui « a arpenté les routes de France jusqu’à l’Espagne puis le Maroc et l’Algérie à bord de véhicules Renault 12 surchargées « pendant les années 1970, 1980, 1990 sans GPS ni climatisation », rapporte Africanews. « Ici, au Mucem, nous avons installé une dizaine de voitures, essentiellement des Renault 12 et 504, les deux voitures mythiques des épopées méditerranéennes. C’est-à-dire que dans les années 70 et 80, c’était les voitures du retour au bled, et ce que j’ai pu constater, après avoir rencontré une centaine de Marseillais, c’est que le retour au bled fait partie du patrimoine national », explique-t-il.

À lire : Le Marocain Mous Lamrabat célèbre l’interculturalité à Londres avec WhatsApp


Selon El Khatib, ces voitures « portent la tendresse et sont presque des moteurs d’émotion. Parce qu’elles sont immédiatement imprégnées d’un autre temps, d’un autre lieu, plutôt joyeux d’ailleurs. » « Ces voitures sont un peu comme les madeleines de Proust. Ce sont des souvenirs d’enfance. Et dès que vous en mettez une au musée, les gens viennent vraiment vous raconter leurs histoires et partager leurs histoires, donc ce sont des voitures à histoires », raconte l’auteur de l’exposition « Renault 12 ».

À lire :Le MuCEM de Marseille met à l’honneur l’artisanat marocain

La photographe marseillaise Yohanne Lamoulère participe à l’exposition. Elle met en avant les clichés grand format mêlés aux photos d’époque récoltées auprès des habitants qui reconstituent ce « pan d’histoire peu exploité ». « Pour moi, ce sont des souvenirs heureux, parce que je vois mon père travailler dix mois par an et tout d’un coup, il y avait quelque chose de festif et on avait le sentiment de faire partie d’une histoire collective. Et je me souviens, dès qu’on prenait l’autoroute, des gens qu’on ne connaissait pas, mais parce qu’ils étaient chargés comme nous, les voitures se klaxonnaient et tout d’un coup on faisait partie d’une histoire », affirme El Khatib. L’exposition « Renault 12 » va durer un mois.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Exposition - Marseille - MRE

Aller plus loin

La paix et l’amour au cœur de la dernière exposition de Mous Lamrabat

Le photographe belgo-marocain Mous Lamrabat appelle à la paix et à l’amour dans sa dernière exposition intitulée Blessings from Mousganistan qu’il présente jusqu’au 16 octobre...

Le MuCEM de Marseille met à l’honneur l’artisanat marocain

À Marseille, l’artisanat haut de gamme marocain s’expose à la boutique du Musée des civilisations de l’Europe et la Méditerranée (MuCEM) et du Fort Saint-Jean à travers le «...

Bousbir à l’honneur dans une exposition à l’Université de Genève

Une exposition en cours à l’Université de Genève (UNIGE) présente Bousbir, l’ancien quartier réservé de Casablanca (1923-1955), construit sous le protectorat français qui...

Le Marocain Mous Lamrabat célèbre l’interculturalité à Londres avec WhatsApp

Le photographe maroco-belge Mous Lamrabat en collaboration avec WhatsApp célèbre au Tab Center de Londres le pouvoir des identités interculturelles à travers sa dernière...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Marhaba 2023 : un centre d’accueil dédié aux Marocains de l’étranger inauguré à Rabat

Dans le cadre de l’opération Marhaba 2023, la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger a inauguré un centre d’accueil à Rabat.

MRE : Vacances gâchées par des tracasseries administratives

C’est avec un sentiment mêlé de lassitude et de colère que les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vont commencer à débarquer dans les ports marocains dans les prochains jours.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.