50.000 retraités français au Maroc

17 août 2014 - 15h07 - France - Ecrit par : Bladi.net

Plus d’un million de Français ont décidé de passer leur retraite en dehors de l’Hexagone. Le Maroc reste une destination privilégiée pour bon nombre d’entre eux, mais pour combien de temps encore ?

Aujourd’hui, on compte plus de 50.000 expatriés Français qui ont choisi le Maroc comme destination pour leurs vieux jours. Les raisons sont multiples, mais avant tout économiques. Le Royaume propose en effet des avantages fiscaux difficiles à concurrencer. Pour l’instant. Selon un bref calcul fait par le journal la Nouvelle République, les dépenses mensuelles pour les retraités français au Maroc s’élèvent à 1018 euros contre 1500 euros au Portugal.

Le Portugal justement, qui fait tout pour attirer les nouveaux résidents, notamment des retraités. Et quoi de mieux que de copier les dispositifs déjà mis en place au Maroc. Ainsi, un retraité qui s’établit dans le pays pourra bénéficier d’une exonération d’impôts si les revenus proviennent de l’étranger. Dans les détails, il faut que le retraité réside dans le pays au moins 183 jours par an et ne pas y avoir résidé durant les cinq dernières années. Pour pouvoir jouir de ce statut, il faut en faire la demande auprès de l’administration fiscale car la procédure n’est pas automatique.

D’autres pays sont également en concurrence (frontale) avec le Maroc, comme Madagascar, la Thaïlande et de plus en plus le Brésil. L’éloignement n’est plus aussi contraignant qu’avant indique le journal. Avec le développement des vols low-cost, d’internet et des télécommunications quasi-gratuites, il est de moins en moins compliqué de tenter une aventure plus exotique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Portugal - Impôts

Aller plus loin

Rencontre avec des retraités français au Maroc (vidéo)

Ils sont plusieurs dizaines de milliers d’étrangers, notamment français, à avoir choisi le Maroc pour leur retraite. Le climat, la vie moins chère sont sans doute les points...

Des milliers de français quittent la France en hiver pour profiter du soleil au Maroc (vidéo)

Ils sont plus de 30.000 retraités français à quitter la France pendant l’hiver pour se rendre au Maroc, indique la chaîne France 2 dans un reportage intitulé « Les hirondelles...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maroc : statut auto-entrepreneur ou fraude fiscale ?

Les auto-entrepreneurs, statut lancé en 2015, sont peu nombreux à déclarer leurs chiffres d’affaires à la Direction des impôts. Une situation qui préoccupe les patrons marocains et à laquelle pourrait remédier le Projet de loi de finance (PLF) 2023.

Maroc : nouvelles mesures fiscales en 2024

Au Maroc, de nouvelles mesures fiscales entrent en vigueur dès le début cette année 2024, a annoncé la Direction générale des impôts du royaume.

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

Maroc : vers la fin du plafonnement de l’impôt sur le revenu à 20%

Conformément à l’article 3 de la loi n°69-19 portant réforme fiscale, le plafonnement de l’impôt sur le revenu (IR) à 20 % pour certaines entreprises se terminera dans deux ans.

Les influenceurs marocains vont payer l’impôt sur le revenu

Le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaâ, a donné des éclaircissements sur la taxation des revenus perçus par les influenceurs.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...