Le flux croisé des retraités français et marocains

24 mars 2009 - 17h04 - France - Ecrit par : L.A

Le Salon de l’Immobilier offrait un raccourci saisissant. Germaine, retraitée parisienne, va vivre à Tanger. Rachid, lui, retraité marocain, délaisse sa villa au bled et cherche un pavillon en banlieue parisienne.

Au Salon National de l’Immobilier, qui s’est tenu Porte de Versailles du 19 au 22 mars et par ailleurs assez peu fréquenté, un stand n’a pas désempli : celui du Maroc. Les deux charmantes jeunes commerciales chargées de promouvoir l’achat d’un appartement ou d’une villa au Maroc n’arrêtent pas, pas le temps de prendre une pause. Il faut dire que le royaume de Mohammed VI a tout pour attirer les Français en mal d’exotisme… et d’économie.

« Cela fait un an que je suis à la retraite, nous confie Yves, qui a déjà bien assimilé les avantages du Maroc. J’habite actuellement à Courbevoie, et je veux vendre mon appartement pour passer la fin de mes jours au soleil. Comme le sud de la France c’est cher, j’ai pensé au Maroc. C’est à 2 heures d’avion, et en plus, vu le cours de la monnaie marocaine, je suis gagnant. Sans oublier les avantages fiscaux : pas de taxe d’habitation pendant 5 ans, ni d’impôt sur le revenu pendant deux ans, possibilité de percevoir ma pension dans un compte bancaire marocain. »

La plupart des personnes qui s’agglutinent autour du stand sont des retraités, à la recherche d’un peu de calme et de chaleur. « J’habite en plein Paris, dans le 20e où je suis née, nous dit Germaine. Mais depuis les années d’après-guerre, mon quartier a changé, je ne suis plus à l’aise. Les Marocains, eux, sont gentils et serviables, j’y vais souvent pour de courts séjours. Ils ont toujours un sourire, une amabilité ! Je suis tombée amoureuse de ce pays. J’ai réservé un bien immobilier à Tanger. Le promoteur m’a rassuré, le quartier sera fermé, gardé matin et soir, on pourra se rendre en ville grâce un service de transport spécial pour notre quartier. Je ne serai pas trop dépaysée, mes voisins sont francophones, et le plus agréable, c’est qu’on aura un jardinier, une coiffeuse, pour nous uniquement. Vous imaginez, le soleil, des gens à votre service, les pieds dans l’eau, ça va me changer de mon 20e arrondissement ! »

Des retraités qui quittent notre douce France pour le pays du tajine, d’accord. Mais les Marocains résidants en France, ils sont où ? En fait, pas très loin. Rachid, 60 ans, originaire d’Oujda, flâne autour des stands voisins. « Je suis propriétaire au Maroc, dit-il, j’ai une super belle villa. On est pas intéressé par les programmes proposés par le stand marocain, car ils vendent des biens loin de la ville. En plus, moi, aujourd’hui, je suis venu au salon car je cherche une maison en banlieue parisienne. Ma vie est ici ! La villa au Maroc, c’est juste pour quelques jours de vacances. Mes enfants sont ici, je ne me vois pas retourner définitivement au Maroc. »

Son épouse, Yasmina, abonde dans le sens de son mari : « On a quitté le Maroc dans les années 60, c’est pas pour y retourner définitivement. Notre vie est ici, on a plus vraiment d’attache affective au Maroc. Franchement je suis surprise de voir ces retraités français partir vivre là-bas. Je me demande comment ils vont faire. »

Idée de business pour jeune entrepreneur désirant faire bientôt la une de notre fameuse rubrique CAC93 : créer une plateforme d’échange de biens immobiliers pour retraités français en quête de soleil et immigrés marocains ayant construit leur belle villa au bled mais n’ayant plus envie d’y retourner… Le Bondy Blog ne prend pas de commission.

Source : Bondy Blog - Chaker Nouri

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - France - Smap immo - Immigration

Ces articles devraient vous intéresser :

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu foncier

La loi de finances 2023 a établi un nouveau régime fiscal en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers. Objectif, permettre aux contribuables prévoyant de céder leurs biens immeubles ou de droits réels s’y rattachant, de solliciter un...

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.