Rif : moins de cèdre, plus de cannabis

25 juin 2019 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un véritable scandale serait en cours dans le Rif. En effet, des élus locaux sont accusés d’encourager les populations à détruire les forêts de cèdre, pour planter du cannabis. Un drame environnemental en cours.

La Confédération des Associations de Sanhaja du Rif est en colère contre les Conseillers communaux. En effet, selon un communiqué rendu public par la Confédération, "plusieurs responsables communaux sont impliqués dans l’abattement de vastes surfaces au sein des forêts de cèdre, dans la région de Beni Bounssar, près de Kétama, surfaces destinées à la culture du kif".

Al Massae, cité par Le360, a fait part de la sortie médiatique de la plus grande Confédération associative de la région de Sanhaja. Le Quotidien relate que, suite aux dénonciations de personnes soucieuses du patrimoine forestier de la région, la Confédération a mené des enquêtes et découvert un drame environnemental sans précédent. "Plusieurs hectares de cèdre ont été détruits, pour planter du kif", se désolent les membres de la Confédération.

Le comble, selon la même source, c’est que "les arbres sont généralement abattus en plein milieu des forêts, afin d’éviter d’attirer l’attention". Pire, il est aussi constaté le "creusement de puits illégaux pour les besoins d’irrigation des nouvelles plantations, ainsi que le "détournement de l’eau de certaines sources d’eau locales".

Autant d’anomalies que la Confédération n’a pas manqué de relever dans son communiqué, dénonçant, vertement, au passage, l’implication de Conseillers communaux qui, pour faire prospérer ce "business très rentable", ont "encouragé leurs proches à se lancer en toute impunité dans la culture du kif".

D’ores et déjà, Al Massae fait savoir que la Confédération a interpellé le Ministre de l’Intérieur, en charge des collectivités locales, afin qu’il intervienne pour mettre fin à cette pratique ignoble.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Environnement - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Légalisation du cannabis au Maroc

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.