Recherche

Rif : moins de cèdre, plus de cannabis

© Copyright : DR

25 juin 2019 - 19h40 - Société

Un véritable scandale serait en cours dans le Rif. En effet, des élus locaux sont accusés d’encourager les populations à détruire les forêts de cèdre, pour planter du cannabis. Un drame environnemental en cours.

La Confédération des Associations de Sanhaja du Rif est en colère contre les Conseillers communaux. En effet, selon un communiqué rendu public par la Confédération, "plusieurs responsables communaux sont impliqués dans l’abattement de vastes surfaces au sein des forêts de cèdre, dans la région de Beni Bounssar, près de Kétama, surfaces destinées à la culture du kif".

Al Massae, cité par Le360, a fait part de la sortie médiatique de la plus grande Confédération associative de la région de Sanhaja. Le Quotidien relate que, suite aux dénonciations de personnes soucieuses du patrimoine forestier de la région, la Confédération a mené des enquêtes et découvert un drame environnemental sans précédent. "Plusieurs hectares de cèdre ont été détruits, pour planter du kif", se désolent les membres de la Confédération.

Le comble, selon la même source, c’est que "les arbres sont généralement abattus en plein milieu des forêts, afin d’éviter d’attirer l’attention". Pire, il est aussi constaté le "creusement de puits illégaux pour les besoins d’irrigation des nouvelles plantations, ainsi que le "détournement de l’eau de certaines sources d’eau locales".

Autant d’anomalies que la Confédération n’a pas manqué de relever dans son communiqué, dénonçant, vertement, au passage, l’implication de Conseillers communaux qui, pour faire prospérer ce "business très rentable", ont "encouragé leurs proches à se lancer en toute impunité dans la culture du kif".

D’ores et déjà, Al Massae fait savoir que la Confédération a interpellé le Ministre de l’Intérieur, en charge des collectivités locales, afin qu’il intervienne pour mettre fin à cette pratique ignoble.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact