Recherche

Le roi appelle le Maghreb à coopérer contre le terrorisme

© Copyright : DR

15 avril 2007 - 00h32 - Maroc

Le roi Mohammed VI a souhaité vendredi une coopération de tous les pays du Maghreb pour lutter contre le terrorisme après les attentats d’Alger et les explosions de Casablanca alors que sur le terrain les forces de sécurité sont mobilisées dans la traque des jihadistes.

"Nous sommes prêts à travailler avec tous les dirigeants des cinq Etats du Maghreb pour assurer la protection de nos peuples et de nos pays et les prémunir des risques et des périls de les voir se muer en base de terrorisme hideux et exécrable", affirme-t-il dans un message de condoléances au président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Un double attentat suicide à la voiture piégée revendiqué par Al-Qaïda a fait mercredi 33 morts à Alger, touchant un symbole du pouvoir, le Palais du gouvernement.

La veille, dans un quartier populaire de Casablanca, trois kamikazes ont fait exploser leurs charges lors d’une opération de police, un quatrième a été abattu avant d’actionner ses explosifs et un policier a été tué.

Le Maroc a été touché pour la première fois par des kamikazes d’obédience islamiste le 16 mai 2003, lorsque cinq attaques-suicides ont fait 32 morts, à Casablanca.

"Nous sommes tous visés. Tous ceux qui, dans le monde, croient aux valeurs religieuses et aux règles démocratiques, notamment celles prônées par l’Islam, constituent aujourd’hui une cible potentielle", a prévenu le souverain.

Selon lui, les actes terroristes n’ont "pas atteint la seule Algérie, car nous estimons que votre deuxième pays, le Maroc, compte parmi les cibles visées", a-t-il lancé à ses amis algériens.

A Casablanca, tous les corps de sécurité étaient mobilisés vendredi pour empêcher d’éventuelles attaques terroristes dans la ville la plus peuplée du royaume.

"Nous sommes toujours vigilants, nous continuons nos investigations et tous les corps de police présents à Casablanca font preuve d’une grande détermination, surtout après l’hommage qui leur a été rendu par le roi Mohammed VI", a indiqué vendredi à l’AFP un haut responsable sécuritaire.

Le roi qui s’est rendu mercredi à l’hôpital de Casablanca où étaient soignés les blessés, séjourne actuellement dans la ville.

Au quartier al-Farah, où ont eu lieu les explosions, une dizaine de petits immeubles étaient toujours vides, désertés par leurs occupants, a constaté un journaliste de l’AFP.

Une famille a décidé de changer de quartier pour hâter la guérison d’une petite fille en état de choc depuis l’explosion de mardi. La fillette a perdu la parole et ne se nourrit plus, a-t-on appris auprès de sa famille.

Une partie des magasins du quartier demeuraient également fermés.

Par ailleurs, la police continuait d’interroger un individu interpellé la veille dans ce quartier.

Il s’agit d’un homme qui "s’était introduit dans une maison et avait menacé ses occupants de se faire exploser s’ils ne lui donnaient pas à manger", a indiqué une source policière.

"Cependant, il ne portait pas de charge explosive et avait été neutralisé par les services de sécurité, qui procèdent à son interrogatoire", a ajouté cette source qui estime qu’il y a très peu de probabilités malgré tout qu’il soit lié aux terroristes.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact