Royal Air Maroc ne veut plus de Boeing 737 MAX

12 octobre 2019 - 11h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Royal air Maroc a renoncé à l’acquisition de deux nouveaux Boeing 737 MAX supplémentaires.

La compagnie aérienne marocaine aurait suspendu sa commande de deux nouveaux Boeing 737 MAX, lancée en juin. Plusieurs raisons expliquent ce revirement.

D’abord, il y a les crashs de deux appareils du même type, du géant américain, survenus en Ethiopie et en Indonésie, en l’espace de quelques mois. Le bilan fait état de 350 victimes.

Suite à ces deux événements malheureux, la compagnie marocaine a dû immobiliser les deux anciens Boeing 737 MAX qu’elle possède.

Ensuite, les divergences entre les autorités américaines et européennes pourraient retarder la remise en service du 737 MAX, indique le Wall street journal.

Enfin, un syndicat de pilotes de la Compagnie, Southwest airlines, a porté plainte contre le géant aéronautique américain pour un manque à gagner évalué à plus de 100 millions de dollars.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Aéronautique - Acquisition

Aller plus loin

Royal Air Maroc propose des vols à destination d’Alger

La compagnie aérienne Royal Air Maroc propose des liaisons au départ et destination de l’aéroport international Houari Boumediene d’Alger, suite à la décision du gouvernement...

Royal Air Maroc dément l’annulation de commande d’avions

Suite à la publication de l’Agence Reuters laissant croire à l’annulation de la commande de deux avions Boeing 737 MAX, la Royal air Maroc a apporté un démenti formel.

Royal Air Maroc anticipe la reprise de ses activités

Royal Air Maroc a anticipé la reprise de ses activités alors que toute sa flotte est clouée au sol à cause du coronavirus.

Nouvelle plainte contre Royal Air Maroc

Alors qu’elle est en proie à des difficultés financières liées à la crise sanitaire du Covid-19,Royal Air Maroc fait encore l’objet d’une nouvelle plainte des voyagistes dans le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Aéronautique : le Maroc décolle et concurrence les géants européens

À l’heure où les constructeurs aéronautiques de l’Europe peinent à répondre à la demande, le Maroc travaille à devenir une plaque tournante de l’aérospatiale.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Royal air Maroc s’explique après les annulations de vols vers le Qatar

Le pont aérien mis en place par Royal Air Maroc en faveur des supporters n’a pas été accepté par les autorités qataries. Sept vols en direction de Doha ont été annulés mardi soir au grand mécontentement des supporters.

Royal Air Maroc se dote d’une flotte XXL pour le Mondial 2030

Royal Air Maroc (RAM) s’active pour renforcer sa flotte d’avions avant la Coupe du monde 2030 que le Maroc organise conjointement avec l’Espagne et le Portugal. Objectif, disposer de 130 avions pour contribuer à la réussite de cet événement.

Royal Air Maroc : 85% des créneaux de vol respectés

Le niveau de satisfaction des clients de Royal Air Maroc est « positif », selon le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, selon lequel la compagnie aérienne a respecté 85 % des créneaux de vol.

Des voitures de luxe acquises par le ministère de la Transition numérique ?

Ghita Mezzour, ministre déléguée en charge de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, a démenti l’acquisition d’une voiture de luxe pour 2,48 millions de dirhams et d’une autre pour 1,27 MDH.

L’aéroport de Tanger fait peau neuve

Le projet de développement et d’expansion de l’aéroport Ibn Batouta, vise à contribuer au développement touristique et économique de la ville de Tanger. La commune apporte une contribution financière.

L’Office national des aéroports dans le viseur du Parlement marocain

Au Maroc, nombreux sont les dysfonctionnements qui ont été relevés dans les aéroports. Une commission d’enquête parlementaire pourrait être bientôt mise en place pour passer au peigne fin tous les projets pilotés par l’Office national des aéroports...