Recherche

Royal Air Maroc va t-elle faire voler les Boeing 737 Max ?

© Copyright : DR

3 décembre 2020 - 15h30 - Economie

Cloués au sol depuis mars 2019, après deux crashs en Indonésie et en Éthiopie, les deux Boeing 737 Max de Royal Air Maroc pourraient à nouveau voler. En attendant l’accord de l’Union européenne, l’Agence fédérale de l’aviation américaine a déjà donné son feu vert pour la reprise des vols de ces modèles de l’avionneur.

Début janvier 2021, les deux Boeing 737 Max de Royal Air Maroc devraient pouvoir voler à nouveau, rapporte Medias24. À contre-cœur, RAM a été contrainte d’immobiliser ces deux appareils nouvellement acquis à prix d’or sur le tarmac de l’aéroport Mohammed VI de Casablanca.

Après la décision américaine, devrait suivre également celle de la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), estime le top management de RAM. « Ce n’est pas la RAM qui décidera de leur éventuel retour en service mais la DGAC qui est la seule habilitée à autoriser les vols des compagnies nationales ou étrangères qui utilisent le ciel marocain », indique-t-on. En dehors de la compagnie nationale aérienne, plusieurs autres compagnies devront utiliser ces Boeing pour desservir le Maroc ou passer au-dessus du territoire marocain, précise-t-on.

Quant aux deux autres 737 Max commandés et qui étaient sur le point d’être livrés, la compagnie assure les avoir décommandés en raison de l’effondrement du trafic aérien et du chiffre d’affaires. Au ministère du Transport aérien, le refrain est le même : « Pour l’instant, seules les autorités américaines ont autorisé ce modèle d’avion de Boeing à reprendre ses vols et une seule compagnie « American Airlines » recommence à utiliser les 737 Max. De leur côté, les autorités européennes n’ont pas encore pris de décision et la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) attend toujours de voir ce qui sera décidé par ses homologues européens. », explique-t-on.

En plus de l’accord de l’Union européenne, le transporteur national attend également les modifications techniques du constructeur de Boeing. « Ainsi, le constructeur américain doit avant toute chose, effectuer les modifications informatiques requises au niveau du poste de pilotage des 2 exemplaires de la RAM puis, former les pilotes de la compagnie aux changements qui ont été apportés. ». Ces modifications techniques et cette autorisation à voler de la DGAC pourront-elles rassurer les passagers et les motiver à remonter dans un appareil à l’origine de deux crashs ?

Mots clés: Royal Air Maroc (RAM) , Boeing , Liaison aérienne

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact